Cette économiste a un plan pour corriger le capitalisme

Une longue lecture sur Mariana Mazzucato et son travail sur l’innovation soutenue par le secteur public, et certains des projets auxquels elle a participé, dont le Green New Deal d’Ocasio-Cortez. Cela vaut la peine d’être lu pour un regard plus détaillé sur sa vision des « organisations orientées vers la mission » et comment cela a donné naissance à de nouveaux programmes au Royaume-Uni et en Europe. (Lisez cette approche de missions publiques en parallèle (en opposition même) avec le déterminisme techno et la création irresponsable de logiciels addictifs).

Si c’était l’État, et non le secteur privé, qui assumait traditionnellement les risques d’entreprises technologiques incertaines qui ont mené au développement de l’aviation, de l’énergie nucléaire, des ordinateurs, de la nanotechnologie, de la biotechnologie et de l’Internet, comment allons-nous trouver la prochaine vague de technologies pour relever les défis urgents tels que le changement climatique catastrophique, l’épidémie de résistance aux antibiotiques et la montée des démences ? […]

« La raison pour laquelle les progressistes perdent souvent l’argument est qu’ils se concentrent trop sur la redistribution de la richesse et pas assez sur la création de richesse « , dit-elle. « Nous avons besoin d’un discours progressiste qui ne se limite pas à dépenser, mais qui investit de manière plus intelligente. » […]

Quand j’utilise le mot  » État « , je parle d’un réseau décentralisé de différentes agences de l’État « , dit-elle. Lorsque de telles agences sont orientées vers la résolution de problèmes et structurées pour prendre des risques, elles peuvent être un moteur d’innovation. » […]

Mazzucato a dit à Ocasio-Cortez : « Parlez la bonne langue ». « Sinon, vous serez un gentil politicien de gauche social-démocrate et ennuyeux. » […]

En mai, le Parlement européen a voté et approuvé la proposition de Mazzucato pour le programme Horizon Europe. Après une longue période de consultation, cinq domaines de mission ont été choisis : l’adaptation au changement climatique ; le cancer ; la santé des océans, des mers, des côtes et des eaux intérieures ; la neutralité climatique et l’intelligence des villes ; la santé des sols et l’alimentation.

Lire  l’article entier sur Wired.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.