On pourra cultiver le sol martien

L’astronaute fermier
Le sol martien et lunaire est étonnamment fertile, et de nouvelles recherches suggèrent qu’il pourrait être possible un jour de récolter des plantes cultivées dans des colonies hors du monde.

Lorsque les scientifiques de l’Université de Wageningen ont essayé de cultiver dix cultures différentes dans des sols développés par la NASA pour imiter ceux trouvés sur Mars et la Lune, 9 d’entre eux ont produit des parties comestibles et des graines viables, selon une étude publiée ce mois-ci dans la revue Open Agriculture.

Bien que les futurs agriculteurs de l’étranger devront faire face à d‘innombrables autres problèmes – comme, évidemment, l’absence d’atmosphère – l’expérience est encore un bon signe provisoire pour l’avenir des établissements à l’extérieur du monde.

Premiers pas
Les plantes cultivées dans un sol martien ou lunaire simulé n’ont pas eu autant de succès que celles cultivées dans des conditions terrestres normales et, dans la plupart des cas, les cultures martiennes fictives ont mieux réussi que les plantes lunaires. Pourtant, des légumes comme les tomates, les radis, le seigle et le quinoa poussaient dans les deux types de sol spatial, les épinards étant les seules victimes.

« Nous avons été ravis lorsque nous avons vu les premières tomates jamais cultivées sur un simulateur de sol martien rougir « , a déclaré le chef de projet Wieger Wamelink dans un communiqué de presse. « Cela signifiait que la prochaine étape vers un écosystème agricole fermé durable avait été franchie. »

Voir plus sur  Soil on moon and Mars likely to support crops

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.