Les avantages d’être un peu névrosé

C’est l’un de nos cinq traits de personnalité principaux, et c’est sans doute le pire. Pourquoi certains êtres humains sont-ils névrosés ?

Un score élevé en névrose est associé à une foule de résultats négatifs pour votre santé physique et mentale.
Cependant, il semble qu’il s’agisse d’un trait héréditaire, qui a persisté pendant des milliers d’années d’évolution humaine.
Certains chercheurs soutiennent que dans l’environnement où les humains ont évolué pour la première fois, le fait d’être un peu névrosé peut avoir été très bénéfique.

Disons que vous rendez visite à votre ami, qui vit dans une ville. Vous avez trouvé des places de stationnement dans la rue à quelques pâtés de maisons de là, bu quelques verres, et maintenant vous vous êtes installé dans votre lit. Soudain, vos yeux s’ouvrent. Avez-vous fermé la voiture ? Vous verrouillez toujours votre voiture quand vous fermez la porte, donc vous l’avez probablement verrouillée. Mais vous n’arriverez pas à dormir à moins de réveiller votre ami, de lui demander les clés pour que vous puissiez retourner dans l’appartement, de descendre quelques pâtés de maisons et de cliquer sur le bouton de votre télécommande jusqu’à ce que vous entendiez ce bip rassurant. Vous pourriez aller à la voiture et tester à la poignée pour faire le bonne mesure, juste pour être sûr. Enfin, vous pouvez vous rendormir, mais vous êtes torturé par les rêves de quelqu’un qui s’est introduit par effraction et a volé votre voiture malgré tout cela.

Un autre exemple, très personnel, qui m’est arrivé avant hier : je sortais du métro et un type avec un regard très étrange m’interpelle pour me dire qu’il a remarqué ma bague que je porte au pouce (un simple anneau). Et il me dit que je devrais l’enlever ou demander à faire une petite incision dans l’ascension car (accrochez-vous), il aurait vu de-ses-yeux-vu quelqu’un perdre son pouce : l’anneau aurait tuer le doigt en somme. Je raconte cela en ironisant, mais en vérité, je me suis sentie très mal et j’ai retiré l’anneau en rentrant chez moi. Je ne l’ai pas porté pendant 2 jours. Puis finalement, j’ai d’autres traits de personnalité que la névrose, heureusement, et je me suis dit que j’étais encore une fois trop ouverte et sympa. Est-ce que je suis influençable, impressionnable ou névrosée ? Je suis facilement anxieuse, oui. Mais je suis contente de l’être (sauf quand je subis la montée d’angoisse bien sûr et que je ressens les battements de mon coeur, la sueur et une peur irrationnelle de mourir).

Bien que certains aient pu dormir en sachant qu’ils n’ont jamais laissé leur voiture déverrouillée, ou qu’ils ne perdront pas un membre à cause d’un anneau, oui vous êtes un individu très névrosé. La névrose est l’un des cinq grands traits de personnalité et se caractérise par une sensibilité extrême aux stimuli négatifs (dans ce scénario, les stimuli imaginaires d’un cambriolage de voiture).

Comparé aux autres traits de personnalité – ouverture d’esprit, conscience, extraversion et amabilité – c’est facilement le plus nul du lot (, ou pas). Les personnes névrosées sont sujettes à l’anxiété et à l’inquiétude, à la colère et à la peur, à la dépression, à la jalousie, à la solitude et à presque tous les autres états d’esprit déplaisants. Conséquence logique de tout ce stress, ils ont tendance à souffrir d’une moins bonne santé mentale et physique.

Ce qui soulève la question : Pourquoi la personnalité humaine permet-elle même la névrose ? Est-ce une erreur, le résultat d’un hasard génétique qui surcharge vos flux d’anxiété ? Certains chercheurs disent que non ; la névrose a peut-être joué un rôle important dans le passé ancien de notre espèce.

Survivre et vivre en s’inquiétant constamment

Dans la population générale, la névrose suit la distribution normale, ce qui signifie que la plupart des gens convergent vers un degré typique de névrose, les individus ayant des scores élevés ou faibles en névrose devenant de plus en plus rares à mesure que leurs scores deviennent plus extrêmes. Si l’on ajoute à cela le fait qu’une part importante de la névrose est héréditaire, il y a probablement un certain avantage évolutif à être un peu névrosé.

Dans l’environnement dans lequel nous avons évolué, les conséquences d’être blessé étaient terribles : se casser une jambe à la suite d’une chute, se faire voler son repas par un autre animal ou être attaqué par un prédateur entraînaient souvent la mort et, par conséquent, la fin de sa lignée génétique. Les névrosés ont tendance à interpréter les stimuli ambigus comme dangereux et à réagir plus rapidement et plus fortement aux stimuli négatifs, ce qui les rend moins susceptibles de s’exposer à des environnements dangereux ou de prendre des risques. Bien que le monde moderne soit relativement sûr, nous pouvons encore voir ce mécanisme à l’œuvre ; les individus qui participent à des activités extrêmes et dangereuses comme, par exemple, l’ascension de l’Everest, ont tendance à avoir un score exceptionnellement bas en névrose.

Le même mécanisme s’applique à l’interaction sociale. Les êtres humains sont des animaux hautement sociaux, et l’une des caractéristiques de la névrose est la conscience de soi et la timidité, des traits qui, à première vue, ne semblent pas bénéfiques à une vie sociale. Aujourd’hui, ce n’est certainement pas le cas, mais dans le passé, une personne très névrosée ne causerait probablement pas de vagues importantes dans son groupe et serait très réticente à s’engager dans une interaction sociale négative. Ainsi, l’ostracisme serait moins menaçant et, avec l’appui de leur groupe, ils vivraient plus longtemps, ce qui leur donnerait plus de chances de se reproduire.

Certes, les personnes très névrosées sont moins susceptibles d’établir des relations étroites avec les autres. Non seulement cela, mais le trait de personnalité est aussi associé à une moins bonne santé mentale et physique, caractéristiques qui suggèrent qu’une névrose plus faible devrait être choisi à la place.

Les inconvénients de la névrose sont bien connus, mais il y a en fait certains avantages à la névrose au-delà du simple fait d’éviter le danger. Les personnes qui obtiennent de bons résultats en névrose ont tendance à être plus compétitives et à obtenir de meilleurs résultats scolaires que leurs pairs moins enclins à s’inquiéter. La raison, ostensiblement, est que ces personnes sont poussées à échapper à des conditions négatives (comme la pauvreté), ce qui les pousse à atteindre un statut plus élevé. De plus, la personnalité est une chose compliquée, et plusieurs des aspects les plus négatifs d’un haut niveau de névrose peuvent être atténués par d’autres facteurs. Certains chercheurs pensent que des caractéristiques comme une intelligence élevée, le contrôle des impulsions, la conscience et d’autres peuvent réduire les inconvénients de la névrose tout en améliorant ses aspects positifs.

Ainsi, il se peut que notre environnement ait été choisi pour un niveau de névrose de Boucle d’Or. Ceux qui étaient trop névrosés risquaient davantage de souffrir de dépression, d’anxiété et de tous les autres problèmes de santé mentale et physique associés à la névrose, ce qui les rendait moins susceptibles de réussir et de se reproduire. Ceux qui ont un faible niveau de névrose s’exposent inutilement au danger et meurent de faim, se blessent ou se font manger avant de pouvoir se reproduire. Ceux qui ont juste ce qu’il faut de névrose éviteraient les menaces, travailleraient dur pour éviter un statut négatif, maintenir leur bien-être mental et physique et maximiseraient leurs chances de propager leur génome.

J’ai envie de me dire que je suis de ce groupe-là !

Bien sûr, les mêmes pressions de sélection ne s’appliquent pas à nous aujourd’hui, et tout individu très névrosé est susceptible de maudire ses terribles ancêtres pour être si nerveux tout le temps. Heureusement, des études ont montré que la névrose peut être réduite jusqu’à un certain point grâce à la thérapie, et il a été démontré que la méditation de pleine conscience a le plus grand impact en termes de réduction de l’anxiété et de la dépression chez les personnes qui obtiennent un score élevé pour la névrose.

Il y a aussi le fait qu’aujourd’hui encore, en dehors de l’environnement sauvage dans lequel nous avons évolué pour la première fois, il y a des avantages à être un peu névrosé. Les personnes très créatives ont tendance à être plus névrosées, et les personnes qui obtiennent de bons résultats en névrose et en conscience ont tendance à canaliser leur anxiété vers des comportements sains, comme aller au gym ou travailler plus diligemment. Ainsi, la prochaine fois que vous vous réveillerez la nuit en vous inquiétant d’un détail banal, n’oubliez pas que c’est grâce à cette inquiétude que votre ancêtre n’a pas été mangé par un jaguar.

Et si on vous reproche de faire trop de sport, vous savez que c’est votre façon de gérer l’excès d’énergie générée par vos pensées !

Via BigThink

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.