Publicités

Des satellites prévoient de définir si la réalité est pixélisée ou non

Des satellites prévoient de définir si la réalité est pixélisée ou non

Une équipe d’astronomes a un plan pour lancer un essaim massif de minuscules vaisseaux spatiaux et étudier le tissu de notre réalité.

La mission, GrailQuest, vise à régler un débat de longue date parmi les physiciens, selon Live Science : que l’espace-temps soit le tissu continu décrit par la relativité générale ou l’épais mélange pixélisé d’objets discrets décrit par la physique quantique. Si ça marche, ça pourrait complètement bouleverser notre compréhension de l’univers.

GrailQuest n’en est qu’à ses débuts – Live Science rapporte que la flotte de satellites devrait être lancée entre 2035 et 2050, nous avons donc tout notre temps avant de devoir réécrire les manuels de physique.

Actuellement, le projet existe sous la forme d’une proposition de l’Agence spatiale européenne partagée avec le serveur de prépresse ArXiv. La taille et le nombre de satellites n’ont pas encore été déterminés, mais l’idée est de les positionner de façon à ce qu’ils puissent mesurer les rayons gamma qui se propagent dans l’espace depuis des milliards d’années.

Si ces mesures suggèrent que la vitesse de ces rayons lumineux s’est éloignée de la vitesse de la lumière, alors cela pourrait être interprété comme une preuve que l’espace-temps est discret. Si ce n’est pas le cas, cela confirmerait l’hypothèse du tissu lisse.

Mais une partie du défi consiste à équiper l’engin spatial d’un équipement suffisamment sensible pour repérer la différence – Live Science rapporte qu’ils devront être un milliard de fois plus sensibles que les meilleurs capteurs actuels.

LIRE PLUS : Et si l’espace-temps était ‘Chunky‘ ? Cela changerait à jamais la nature de la réalité. [LiveScience]

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :