Spotlight et la difficulté de dramatiser un bon journalisme

Pour le dernier épisode de Nerdwriter, Evan Puschak passe en revue l’histoire des films sur le journalisme et montre comment les réalisateurs de Spotlight (et aussi All the President’s Men) montrent le travail souvent répétitif et fastidieux requis pour faire du bon journalisme

En parlant de cela, en regardant cette vidéo, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que David Simon a dû faire face à un défi similaire pour décrire le travail policier efficace dans The Wire. Mais grâce à un montage minutieux, à une exposition à l’écran de Lester Freamon et à d’importantes conséquences, Simon a fait des flics piétons le cœur du show, engageant et intéressant.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.