Cette carte des symptômes de la grippe vous permet de savoir où les maux de gorge et les fièvres s’aggravent aux US

Avez-vous remarqué d’autres toussements au bureau dernièrement ? Et le type qui vous a éternué dessus en rentrant chez vous en train ?

Non, vous n’êtes pas seulement paranoïaque. La saison de la grippe est là et de plus en plus de gens tombent malades. Selon les dernières données des Centers for Disease Control and Prevention, 2,5 % de toutes les visites chez les professionnels de la santé la semaine dernière ayx US étaient le résultat d’un « syndrome grippal », c’est-à-dire des symptômes couramment associés à la grippe, tels que fièvre, maux de gorge, éternuements et malaises thoraciques. Une trentaine d’États américains et D.C. signalent maintenant au moins une activité pseudo-grippale minimale, tandis que sept États et Porto Rico connaissent des niveaux élevés, selon le CDC.

Ces signes avant-coureurs sont particulièrement inquiétants pour les personnes qui se souviennent de deux saisons de grippe, les plus désagréables depuis une décennie.

Heureusement, il existe de meilleurs outils que jamais pour aider à déterminer où les symptômes sont signalés. Une ressource particulièrement pratique est le « tableau de bord de la grippe » de l’entreprise de soins de santé Athenahealth, qui comprend une carte animée qui montre où les symptômes ressemblent à ceux de la grippe apparaissent de semaine en semaine. À partir des données provenant des demandes de règlement d’assurance, l’outil analyse les codes de diagnostic et trouve ceux qui correspondent aux symptômes.

Les données hebdomadaires remontent à un an et comprennent « 1 million de visites de patients par semaine à plus de 25 000 pédiatres, prestataires de soins primaires et prestataires de soins d’urgence », selon Athenahealth. Un porte-parole de l’entreprise affirme que le tracker continuera d’être mis à jour tout au long de la saison de la grippe 2020.

Vous pouvez consulter l’outil ici.

Les zones sombres de la carte indiquent une augmentation de l’activité symptomatique, et si vous la comparez à la carte d’activité hebdomadaire du SG du CDC, vous verrez qu’elles sont assez semblables. Les deux montrent une activité particulièrement élevée à travers le Grand Sud et le Nevada ces dernières semaines.

Tout cela peut aider à expliquer, non pas la toux persistante de votre voisin de cabine, mais pourquoi un plus grand nombre de vos collègues semblent réticents à vous serrer la main dernièrement. Ce n’est là qu’un des nombreux mécanismes d’adaptation que les gens emploient en milieu de travail pour éviter de tomber malade.

Et pour ce que ça vaut, tomber malade ne signifie pas forcément avoir la grippe. C’est peut-être juste un simple rhume. Si vous êtes curieux de savoir comment faire la différence, ce tableau utile permet de trier les symptômes.

Une distinction clé : Les rhumes ont tendance à s’installer graduellement, tandis que la grippe donne l’impression que vous venez de vous faire écraser par un Cybertruck Tesla.

Via Fastcompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.