Quelle quantité de champagne est consommée dans le monde entier ?

N’est-il pas fou qu’une si petite surface agricole produise près d’1 milliard de stock de bouteilles de champagnes ?

Oui 0,5% de la surface du vignoble mondial, soit 34 300 hectares, pèse près de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaire !

Pourquoi ne manque-t-on jamais de champagne d’une année à l’autre ? Parce que les coopératives et les réserves interprofessionnelles s’assurent que des stocks massifs puissent pallier à d’éventuelles fluctuations de la production ou du marché.

Et certaines modes ne trépassent pas car la région est même pionnière en méthodes et pratiques durables : confusion sexuelle, tracteurs enjambeurs électriques, 2002 est la première année de bilan carbone.

(Données fournies par Champagne.fr)

Mais que savez-vous du champagne réellement ? Raisin rouge ou raisin blanc ? Quels cépages sont utilisés pour l’appellation champagne ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vignoble :

Le vignoble est réparti dans 4 grandes régions :

  • la Montagne de Reims,
  • la Vallée de la Marne,
  • la Côte des Blancs
  • et la Côte des Bar.

Il compte près de 280 000 parcelles dont la superficie moyenne est de 12 ares. 17 villages bénéficient historiquement de la dénomination «grand cru» et 42 villages de la dénomination «premier cru».

Située à environ 150 kilomètres à l’est de Paris, la région comprend 319 crus (communes) différents dans 5 départements :

  • la Marne (66%),
  • l’Aube (23%),
  • l’Aisne (10%)
  • la Haute-Marne et la Seine-et-Marne.

Le double climat : océanique et continental

La première particularité du terroir champenois est d’être à la limite septentrionale de la culture de la vigne – Reims est à 49°5 de latitude nord, Épernay 49° – représentée par l’isotherme 11°C (température moyenne annuelle). La vigne exige des conditions climatiques appropriées.

Dans l’hémisphère nord, il est difficile d’obtenir un raisin de qualité au nord du 50ème parallèle et au sud du 30ème.

Sa deuxième originalité est d’être sous l’influence d’un double climat, en majorité océanique mais à tendance continentale. C’est une combinaison complexe et au sein du groupe de terroirs auxquels il appartient, le terroir champenois se distingue par une température plutôt élevée et des écarts thermiques annuels faibles.

À l’influence océanique, la vigne doit donc des températures régulièrement basseset un écart moyen entre
les saisons faible.

Un sous-sol calcaire :

La composition du sous-sol est en majorité calcaire. Les sédiments affleurants sont également calcaires à 75% (craies, marnes et calcaires). Ce type de sous-sol favorise le drainage des sols et, gustativement, la minéralité très particulière de certains vins de Champagne.

Des sous-sols différents d’une région à l’autre

  • La Côte des Blancs, la Côte de Sézanne et le vignoble de Vitry-le-François et de Montgueux reposent sur la craie affleurante.
  • La Montagne de Reims sur craie recouverte en profondeur.
  • La Vallée de la Marne (à l’ouest de Châtillon-sur-Marne) et les petits massifs autour de Reims (Saint-Thierry, Vallée de l’Ardre et Montagne ouest) sont à tendance marneuse, argileuse ou sableuse.
  • Enfin, la Côte des Bar (Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine) est essentiellement constituée de marnes.

Un relief en coteaux : un relief propice à la culture de la vigne

Ce sont depuis toujours des zones propices à l’implantation des vignes puisqu’une pente bénéficie à rayonnement de soleil égal, de radiations supérieures à celles d’une plaine. Ces coteaux sont, de plus, exposés en grande majorité sud, sud-est et est et donc bénéficient de manière optimale de l’énergie solaire. Au XVIIe siècle, on appelait le Champagne le “ vin des coteaux ”.

La moyenne des pentes est de 12 % mais certaines peuvent atteindre 59 %.

Une mosaïque de micro-terroirs.

Parcelles de vignes en Champagne

On a l’habitude de distinguer cette diversité au niveau des crus, mais pour les vignerons elle se situe plutôt à l’échelle des parcelles. Chacune d’entre elles est identifiée et nommée depuis longtemps.

Leurs noms évoquent leur histoire : “les Soupe-Tard, les Côtes à Bras, les Gouttes d’Or, les Chauffours, les Froids Monts”…

Le vigneron travaille chaque parcelle pour en exprimer toute la spécificité. L’élaborateur peut ainsi obtenir des vins à forte typicité ou créer des assemblages riches en complémentarités et en contrastes.

La parcellisation en chiffres

  • Nombre de petites régions : 20
  • Nombre de crus : 319
  • Nombre de lieux-dits : des dizaines de milliers
  • Nombre de parcelles : 275 000

Côté cépages :

oui ce sont des raisins rouges mais le jus de raisin est blanc ou rosé

La nature du terroir a guidé la sélection des cépages les mieux adaptés. Le pinot noir (raisin noir), le meunier (raisin noir) et le chardonnay (raisin blanc) sont aujourd’hui très largement majoritaires. L’arbane, le petit meslier, le pinot blanc et le pinot gris (tous à raisins blancs), également autorisés, représentent moins de 0,3 % du vignoble.

Le pinot noir

Grappe de pinot noir

Le pinot noir représente 38% du vignoble planté.
Parfait sur les terrains calcaires et frais, c’est le cépage dominant de la Montagne de Reims et de la Côte des Bar. Les vins qui en sont issus se distinguent par des arômes de fruits rouges et une structure marquée. C’est le cépage qui apporte à l’assemblage du corps et de la puissance.

On retrouve le Diamant Brut de Vranken avec ces cépages :

Le meunier

Grappe de meunier

Le meunier représente 32% des surfaces.
Ce cépage vigoureux convient plus particulièrement aux terroirs plus argileux, comme ceux de la Vallée de la Marne, et s’accommode mieux de conditions climatiques plus difficiles pour la vigne. Il donne des vins souples et fruités qui évoluent un peu plus rapidement dans le temps et apportent à l’assemblage de la rondeur.

Le champagne Moët et Chandon contient ce cépage :

Le chardonnay

Grappe de chardonnay

Le chardonnay occupe 30% du vignoble.
C’est le cépage de prédilection de la Côte des blancs. Les vins de chardonnay se caractérisent par des arômes délicats, des notes florales, d’agrumes, parfois minérales. A évolution lente, c’est le cépage idéal pour le vieillissement des vins.

Le Ruinart par exemple en contient :

La physiologie de la vigne et les contraintes naturelles ont donné le jour à une véritable stratégie viticole portant sur la sélection, la densité, le greffage, la taille, etc.

Vous ne savez pas tout du champagne mais cela vous permet de répondre à de nombreuses questions que l’on peut se poser au moment de l’achat ou de sa consommation (toujours avec modération) en particulier pour ce soir du 31 décembre 2019 !!

Mon champagne préféré et que je vous recommande vraiment tant pour le produit que pour les producteurs : le champagne Tarlant (dont j’avais fait le reportage il y a des années ici).

Mais vous pouvez toujours succomber au Veuve Clicquot, au Mumm (Blanc des Blancs mon préféré), le Ruinart rosé, la cuvée Grand Siècle de Laurent Perrier, entre autres !

Via champagne.fr pour en savoir plus

1 commentaire sur “Quelle quantité de champagne est consommée dans le monde entier ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.