Les enfants absorbent beaucoup plus de caféine du thé que des boissons énergisantes

Les enfants absorbent quatre fois plus de caféine en buvant du thé que des boissons énergisantes, a déclaré un groupe de réflexion qui s’attaque aux plans du gouvernement visant à interdire la vente de boissons gazeuses aux mineurs.

L’Institut des affaires économiques (IEA) a déclaré que les propositions étaient « non scientifiques » et « discriminatoires » – soulignant que de nombreuses autres boissons consommées par les enfants contiennent plus de sucre et de caféine.

Les propositions, établies dans le dernier plan du gouvernement sur l’obésité infantile, appellent à l’interdiction de toutes les boissons énergétiques telles que Red Bull et Monster, à tous ceux qui ont moins de 16 ans.

Mais le rapport de l’AIE indique qu’il y a plus de sucre dans une canette de Pepsi que dans une canette de Red Bull, et souligne que les enfants tirent la plus grande partie de leur caféine du thé et du café.

L’étude montre que les personnes âgées de 10 à 17 ans tirent 11% de leur caféine des boissons énergisantes. Par ailleurs, 39 % proviennent du thé et 10 % du café, indique le rapport.

Le cola – qui ne serait pas visé par l’interdiction – s’est également révélé être une source importante de caféine, représentant un tiers de toute la caféine consommée.

Les militants de la santé ont plaidé en faveur de l’interdiction, le chef cuisinier de la télévision Jamie Oliver affirmant que ces produits  » transforment nos enfants en toxicomanes « .

Mais le nouveau rapport affirme que les plans visant à interdire la vente de boissons énergisantes aux adolescents sont  » non scientifiques  » et  » discriminatoires  » – ciblant injustement les adolescents, alors qu’il y avait un manque de preuves scientifiques reliant les boissons à des comportements négatifs.

Le rapport cite le Comité des sciences et de la technologie de la Chambre des communes qui a conclu que  » les preuves scientifiques actuelles ne suffisent pas à elles seules à justifier une mesure aussi prohibitive qu’une interdiction légale de la vente de boissons énergisantes aux enfants « .

Le rapport montre qu’il y a moins de sucre dans une cannette de Red Bull que dans une cannette de Pepsi.

Les deux ont 11 grammes par 100 ml, mais au total, la cannette de 250 ml de Red Bull contient 28 grammes, comparativement aux 36 grammes d’une cannette de Pepsi de 330 ml.

Et l’étude indique que de nombreux cafés servis individuellement par les chaînes de magasins contiennent plus de caféine qu’une canette de boisson énergisante. Les 80 milligrammes de caféine dans une cannette de Red Bull se comparent à environ 320 milligrammes dans un Starbucks Americano (venti) et 370 milligrammes dans un Costa Americano (massimo).

Christopher Snowdon, auteur de « Vox Pop » et directeur de l’économie du style de vie de l’AIE, a déclaré :

« L’interdiction de la vente de boissons énergisantes aux mineurs n’est pas justifiée par des preuves scientifiques et serait discriminatoire et disproportionnée. La grande majorité de la caféine et du sucre consommés par les adolescents provient d’autres produits.

 » Le gouvernement ne propose pas d’interdire la vente de boissons qui ont une teneur plus élevée en caféine ou en sucre – et il ne devrait pas le faire non plus – il est donc difficile de voir comment l’interdiction d’un type particulier de boisson peut être justifiée « .

 » L’imposition d’une limite d’âge aux boissons énergisantes les placerait dans la même catégorie que l’alcool et les feux d’artifice, des produits qui présentent un risque démontrable pour les utilisateurs et leur entourage. Comme le Comité des sciences et de la technologie de la Chambre des communes l’a confirmé l’an dernier, les preuves de risques similaires que présentent les boissons énergisantes font cruellement défaut ».

Un porte-parole du ministère de la Santé et des Affaires sociales a déclaré  » Nous avons tous la responsabilité de protéger les enfants contre les produits qui peuvent être nocifs pour leur santé, leur bien-être et leur éducation. Les boissons énergisantes contiennent beaucoup de caféine, et souvent du sucre, et nous avons constaté que les personnes qui travaillent le plus près des enfants s’inquiètent de l’impact de ces boissons.

 » La consultation sur l’arrêt de la vente de boissons énergisantes aux enfants est close et a suscité un vif intérêt, 93 % des répondants étant d’accord pour interdire aux entreprises de vendre ces boissons aux enfants. Notre réponse sera publiée prochainement ».

Via The Telegraph

1 commentaire sur “Les enfants absorbent beaucoup plus de caféine du thé que des boissons énergisantes”

  1. Pour se faire une idée de la valeur et de l’impartialité véritable de ces études il est important de voir qui les finance, autant du côté de ceux qui sont pour que du côté de ceux qui sont contre. Ce n’est pas simple car cela nécessite souvent de fouiller en profondeur non seulement dans les noms des organismes mais aussi dans le CV personnel des personnes physiques signant ces études. On a souvent de drôles de surprises !

    Et c’est valable pour le monde entier. Aux Amériques mais aussi en Europe, en Asie, et en Afrique.

    Les lobbies sont parfois (pour ne pas dire : souvent) extrêmement bien cachés derrière les noms des signataires des études concernant l’alimentaire et l’agroalimentaire. Surtout quand il s’agit d’études défendant un produit fabriqué (ou transformé).

    Quoi qu’il en soit, je pense que tous les sodas et toutes les « boissons énergisantes » sont néfastes pour la santé. Pas seulement en raison des teneurs en caféine et des teneurs en sucre, mais aussi en raison de bien d’autres ingrédients, déclarés ou non dans la composition (rappelons qu’au-dessous d’un certain pourcentage fixé arbitrairement par les légistes au mépris des chiffres issus de la recherche la déclaration devient non obligatoire dans la composition), mais aussi en raison des comportements de consommation induits par ces produits. Rien ne vaudra jamais la qualité des fruits et des légumes. Même consommer des jus de fruits n’est pas aussi bon que de consommer les fruits eux-mêmes, parce que les fruits eux-mêmes contiennent beaucoup plus de composés nutritifs que ceux qui sont retenus dans les jus de fruits. Ne serait-ce que la vitamine C pour prendre cet exemple parmi tant d’autres (on pourrait aussi parler des innombrables contenus nutritifs des peaux des fruits, donc à consommer bio)… En effet la vitamine C disparaît totalement dans la demi-heure qui a suivi le pressage d’un fruit. Dans un jus de fruit du commerce il n’y en a donc plus la moindre trace. Il faut aussi se souvenir que la caféine contenue dans le café et dans le thé est une caféine naturelle, et qui s’assimile d’une façon bien précise par sa combinaison avec les polyphénols qui en régulent la durée d’assimilation (la pharmacocinétique)… alors que dans les boissons énergisantes c’est une caféine de synthèse d’une part, et qui d’autre part est assimilée de façon bien plus brutale en raison de l’absence de polyphénols dans ces boissons. Voir par exemple cet article parmi d’innombrables autres;
    http://www.science-et-cafe.fr/2013/06/14/les-polyphenols-du-cafe-en-association-a-la-cafeine-modulent-lactivite-cerebrale-et-exercent-des-effets-neuroprotecteurs/

    Amicalement,

    Jacques
    (biologiste des écosystèmes, à la retraite)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.