L’étoile brillante Bételgeuse va-t-elle enfin exploser ?

L’une des étoiles les plus brillantes du ciel (la 9ème) s’est éteinte. Mais, bien qu’elle puisse signaler qu’elle est prête à exploser, elle s’éteint probablement à cause de la physique stellaire étrange.

Bételgeuse, une étoile rougeâtre qui est l’une des plus brillantes dans le ciel nocturne, s’est visiblement « évanouie », c’est-à-dire qu’elle a perdu de sa luminosité. Cette étoile vieille d’environ 8,5 millions d’années, qui fait partie de la constellation d’Orion, est l’une des plus reconnaissables dans le ciel en raison de sa luminosité et de sa coloration.

Les étoiles les plus brillantes délimitant les contours de la constellation d’Orion portent ainsi encore toutes un nom d’origine arabe (Bételgeuse, Mintaka, Alnilam, Alnitak, Rigel et Saïph), excepté Bellatrix dont le nom vient du latin.

Mais cette récente décoloration spectaculaire a incité les scientifiques à penser que l’étoile pourrait entrer dans une phase de pré-supernova, s’assombrissant avant de s’effondrer et de  » mourir  » dans une explosion de supernova en feu.

Si l’étoile devient une supernova, Bételgeuse serait probablement aussi brillante, voire plus brillante que la lune pendant des semaines, voire plus.

À 642,5 années-lumière de la Terre, elle serait la supernova la plus proche observée et enregistrée par les humains (plus proche que la nébuleuse du Crabe, qui se trouve à 6 523 années-lumière de la Terre et qui est le résultat d’une supernova qui aurait eu lieu en 1054 après J.-C.). Cela signifie aussi que si nous voyons Bételgeuse exploser ce soir, la supernova a vraiment eu lieu il y a plus de 600 ans, nous ne la voyons que maintenant.

 » Ce serait brillant « , l’étoile serait si brillante qu’il serait difficile de voir d’autres étoiles à proximité « , a déclaré à Space.com Edward Guinan, professeur d’astronomie et d’astrophysique à l’université Villanova, qui a signalé l’assombrissement dans un Astronomer’s Telegram. « Ce serait la supernova la plus brillante jamais observée dans notre galaxie. »

Mais … allons-nous vraiment voir Bételgeuse exploser ?

Une étoile massive, qui s’affaiblit

Il n’est pas surprenant que l’étoile extrêmement massive (qui a probablement environ 20 fois la masse du soleil) ait diminué, car c’est une étoile variable – ce qui signifie que sa luminosité se déplace naturellement, ce que les scientifiques observent depuis des décennies. L’étoile a été classée étoile supergéante rouge à cause de sa taille. Cependant, avec cette récente diminution de luminosité, l’étoile « a continué à descendre au-delà des limites que nous [les scientifiques] avons jamais vues … elle est sortie de son paramètre habituel ou de sa zone de confort », a déclaré M. Guinan.

« Elle s’affaiblit beaucoup plus que ce que nous avons vu « , a déclaré à Space.com Sarafina Nance, une étudiante diplômée en astronomie qui étudie Bételgeuse et les explosions stellaires à l’université de Berkeley. Mais, « est-ce que l’obscurcissement prédit une explosion ? Nous savons que des étoiles massives comme Bételgeuse vont exploser comme une supernova. La question est, quand ? »

« Il n’y a pas vraiment eu d’observation rapprochée de ces [supernovae] avant qu’elles n’explosent », a dit Guinan. Il a expliqué que, tandis que certains pensent qu’il n’y aura pas de changements majeurs visibles dans l’étoile jusqu’à quelques heures avant son explosion, d’autres pensent qu’elle commencera à s’affaiblir environ un an avant d’exploser. « Il n’y a pas de véritable consensus. »

Bien qu’il soit possible que l’étoile puisse exploser à tout moment entre maintenant et dans 100 000 ans, cette atténuation n’est peut-être pas un signe qu’elle est sur le point d’exploser, ont dit Nance et Guinan.

Une fausse alerte ?
Bien qu’il reconnaisse qu’elle pourrait exploser bientôt et que cet assombrissement pourrait être un signe que cette explosion pourrait se produire relativement bientôt,  » je crois qu’elle ne va pas exploser maintenant « , a dit M. Guinan. « J’espère que ça va exploser, mais je parie que ça ne va pas exploser, ça va remonter. »

Nance admet que « nous pourrions absolument nous tromper », dit-elle, se référant à sa théorie selon laquelle l’obscurcissement n’est pas un signe que l’étoile est sur le point d’exploser. Cela dit, « Je pense que c’est plus révélateur d’une physique vraiment intéressante qui se passe avec l’étoile plutôt que d’une explosion imminente. »

« Si elle explose et qu’on a tort, génial – j’adorerais avoir tort, j’adorerais voir ça », a dit Nance.

Bien qu’il serait assez étonnant d’assister à la transformation ultrabrillante d’une étoile aussi énorme et proche en une supernova, a déclaré Guinan, il semble plus probable que cette atténuation n’indique pas une phase de pré-supernova et peut être expliquée d’une autre manière.

Selon Nance, bien que personne ne sache exactement pourquoi cet évanouissement stellaire se produit, il pourrait être causé par des instabilités au sein de Bételgeuse. Elle a expliqué que différentes parties des étoiles peuvent avoir des densités différentes, et que cette instabilité de densité peut faire monter et descendre l’énergie à l’intérieur d’une étoile, déplaçant l’énergie de son intérieur vers son extérieur. Ceci, à son tour, peut causer des changements de luminosité, faire en sorte que l’étoile devienne plus grosse, se contracte et bien plus encore.

Nance ajoute que cette baisse extrême de luminosité pourrait aussi être attribuée à l’activité magnétique de l’étoile, mais il est difficile de modéliser cette activité par des simulations, de sorte qu’on ne sait pas encore si c’est un facteur certain. Elle a même ajouté qu’il est possible que la matière éjectée de l’étoile crée  » une sorte de brouillard de poussière  » qui obscurcit et  » assombrit  » actuellement l’étoile.

L’absence probable d’une explosion à proximité pourrait faire paraître cette étoile moins intéressante, mais Nance pense exactement le contraire.  » Je pense que c’est vraiment intéressant à observer et vraiment intéressant du point de vue de la physique pour essayer de mieux comprendre comment les étoiles massives connaissent des périodes de variabilité « , a-t-elle dit.

Vous devriez quand même lever les yeux !
Maintenant, alors que Nance et Guinan pensent tous deux qu’il est très probable que Bételgeuse ne montre qu’une apparence plus sombre en raison d’une physique stellaire intéressante, ils sont également d’accord sur le fait qu’une explosion dans notre vie est encore possible, et cela vaut la peine de lever les yeux et de chercher l’étoile qui s’assombrit dans le ciel nocturne.

Bien que « Je ne pense pas qu’elle va exploser de sitôt, » dit Nance, « je vais garder un oeil dessus, juste au cas où. »

« On ne sait pas ce qui va se passer. Il y a absolument des limites à nos modèles », a-t-elle ajouté. « Je vais regarder le ciel nocturne et vérifier que c’est toujours là chaque fois que je sors. »

Même si elle est dans une phase de pré-explosion, c’est excitant de regarder l’étoile maintenant qu’elle s’assombrit. C’est « assez sympa de voir l’astrophysique ou l’astronomie et l’évolution stellaire en action », a dit Guinan. Ces « changements sont généralement si lents qu’on ne peut les observer. »

Via Space.com

Sinon hier, la planète Terre est passée au périhélie :

Le périhélie désigne le point de la trajectoire d’un objet où sa distance avec le Soleil est minimale. Par extension, le périhélie désigne aussi le moment où l’objet atteint ce point.

À quelle distance la Terre se trouvait-t-elle du Soleil ce dimanche 5 janvier 2020 ? Notre planète se trouvait à 0,98 unité astronomique de l’étoile. Cela représente approximativement 147 millions de kilomètres (1 unité astronomique équivaut à 150 millions de kilomètres).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.