Aperçu de l’avenir

En décembre 2019, la température moyenne en Australie était d’environ 2 °C supérieure à celle à laquelle on s’attendrait aujourd’hui, soit 1,5 °C de plus que les températures normales de décembre avant que les humains ne commencent à réchauffer le climat. Ces températures extrêmes ont contribué aux feux de brousse catastrophiques qui ont dévasté de vastes régions.

Mais ce qui peut être considéré comme  » normal  » est en constante évolution.

Dans un monde qui s’est réchauffé de 3°C – à peu près la trajectoire mondiale actuelle – ce qui était extrême sera tout à fait normal.

Les températures extrêmes que connaît l’Australie sont donc un aperçu de l’avenir. Des conditions météorologiques inhabituelles similaires à celles de décembre dans ce monde futur provoqueraient des températures extrêmes qui sont inimaginables aujourd’hui.

Ce graphique utilise les observations de la température moyenne de décembre pour l’Australie et fait une régression par rapport à une température moyenne annuelle mondiale lissée. Les zones terrestres se réchauffent plus rapidement que les zones océaniques, et on constate donc que les températures de décembre en Australie se réchauffent 1,4 fois plus vite que la moyenne annuelle mondiale. En supposant que la même relation se maintienne à l’avenir, on peut estimer ce que seront les températures normales en Australie pour différents niveaux de réchauffement global total.

Via ClimateLabBook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.