Grindr et Tinder revendraient vos données personnelles

Un nouveau rapport a révélé que certaines des plateformes de rencontres les plus populaires au monde, dont Grindr, OkCupid et Tinder, ont vendu secrètement les données sensibles des utilisateurs de leur application Android à des sociétés tierces.

Ces informations peuvent inclure l’orientation sexuelle de l’utilisateur, ses antécédents de consommation de drogues, et même sa localisation précise en temps réel – un modèle de revenu envahissant, selon le rapport, qui peut être contraire à la loi.

Emplacement, emplacement, emplacement

Le rapport est le fruit du travail du Conseil norvégien des consommateurs, une organisation à but non lucratif financée par le gouvernement.

L’organisation a engagé la société de cybersécurité Mnemonic pour analyser comment les logiciels intégrés dans 10 applications Android populaires ont extrait des données sur les utilisateurs pour des sociétés de technologie publicitaire. Ils ont ensuite détaillé dans le rapport exactement quelles informations sur les utilisateurs chaque application partage avec quelles entreprises spécifiques.

Par exemple, Grindr envoie les coordonnées GPS des utilisateurs à plus de 10 sociétés, tandis que Tinder envoie le  » sexe cible  » des utilisateurs à deux sociétés – une démarche qui pourrait identifier les utilisateurs non hétérosexuels comme tels dans les pays où les actes sexuels consensuels entre personnes du même sexe sont illégaux.

Hors de contrôle

À la lumière du rapport, la CCN a déposé des plaintes officielles contre Grindr et cinq des entreprises qui reçoivent des données par l’entremise de l’application.

 » Ces pratiques sont hors de contrôle et en violation de la législation européenne sur la protection des données « , a déclaré Finn Myrstad, directeur de la politique numérique de la NCC, dans un communiqué de presse. « L’étendue du suivi nous empêche de faire des choix éclairés sur la façon dont nos données personnelles sont collectées, partagées et utilisées ».

Voir : Grindr et OkCupid diffusent des informations personnelles, selon une étude [The New York Times]

Consultez le rapport extrêmement complet et qui vous permettra de décrypter tout le mécanisme de vos datas et de leur revente, ici. Je vous sélectionné les graphiques de l »étude qui sont très explicites :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.