Des peintures cachées dévoilées à chaque tour d’une sculpture en verre anamorphique de Thomas Medicus

Dans son dernier projet « What It Is Like To Be », l’artiste Thomas Medicus (précédemment) utilise son style illusoire pour créer une sculpture en verre anamorphique qui change à chaque tour de 90 degrés. La pièce cubique est composée de 144 bandes de verre qui sont disposées de manière à représenter quatre images distinctes : des vêtements suspendus sur une ligne, des chauves-souris accrochées à une branche alors qu’elles sont suspendues la tête en bas, une pièce de champignons variés et trois figures qui sont prises dans la pluie. Chaque portion de verre est peinte à la main séparément à l’acrylique avant d’être montée dans un socle de béton qui repose à l’intérieur d’un bol de bois et qui s’étend sur environ 30 centimètres de long.

Le projet de l’artiste autrichien fait référence à un article du philosophe américain Thomas Nagel datant de 1974. Intitulé  » What Is It Like to Be a Bat « , ce texte fondateur remet en question la relation entre la subjectivité humaine et animale, affirmant que même si les gens peuvent imaginer la vie comme une chauve-souris, ils ne peuvent jamais savoir vraiment ce que signifie être un animal différent. Le travail de Nagel a influencé les conversations ultérieures sur la conscience et les façons dont les humains comprennent et se mettent en rapport avec les autres êtres vivants. Dans une note adressée à Colossal, Medicus a décrit son lien avec les écrits de Nagel.

Pendant assez longtemps, j’ai cherché à comprendre comment je pouvais valoriser les sciences naturelles sans avoir à dévaloriser la subjectivité, l’expérience personnelle ou la recherche qualitative. À l’époque, je n’étais pas vraiment capable de faire cela. Pour moi, l’art était une façon de remettre en question une vision du monde exclusivement matérialiste sans avoir à être en même temps une personne spirituelle ou religieuse. « What Is It Like to Be a Bat ? » de Thomas Nagel fournit une grande base philosophique pour mettre ces différents mondes dans un cadre et m’a personnellement aidé à le faire.

Pour en savoir plus sur le processus créatif de l’artiste, allez voir son Instagram et Vimeo.

1 commentaire sur “Des peintures cachées dévoilées à chaque tour d’une sculpture en verre anamorphique de Thomas Medicus”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.