Les images du monde en feu ne nous choqueront plus longtemps

Sur Twitter, Jay a cité le passage souligné ci-dessous et oui, cela est dérangeant : cette apathie générale dont je vous parle ici au sujet des incendies. Mark O’Connell sur la réalité et l’urgence de l’effondrement climatique soudain, et sur la façon dont nous pourrions cesser d’être choqués trop tôt.

Cela fait penser à ce qu’est la vie aujourd’hui : un premier plan calme avec un brasier à l’horizon. […]

Pourtant, le plus troublant dans les images des incendies n’est pas qu’elles puissent signaler la fin du monde, mais qu’elles puissent indiquer comment le monde va continuer. Que nous pourrions nous habituer à ce que de grandes parties de la planète soient en feu, et même à ce que de plus grandes parties soient sous l’eau. Et plus troublant encore, que nous pourrions endurcir nos coeurs envers les gens qui vivent et meurent dans les inondations et les feux.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.