Combien de temps faudrait-il pour mourir sur chaque planète de notre système solaire ?

La mort ne serait pas toujours instantanée, bien qu’on puisse souhaiter qu’elle le soit.

Avant tout, combien de temps faut-il pour rejoindre chaque planète, avant de savoir combien de temps on peut y rester :

  • Mercure : 92 millions de km, soit 40 jours (réalisé par la Sonde New Horizons)
  • Vénus : 41 millions de km, 154 jours pour arriver à destination. La différence entre les durées de voyage s’explique par le fait que les sondes doivent atteindre une orbite de transfert (permettant de passer de l’orbite terrestre à l’orbite vénusienne)
  • Mars : 78 millions de km, soit 9 mois.  Le voyage vers Mars ne peut commencer que lorsque les deux planètes sont bien alignées, ce qui se produit tous les 26 mois.
  • Jupiter :  628 millions de kilomètres, la sonde Juno a mis 5 ans pour la rejoindre. La sonde ne s’est placée sur son orbite de transfert qu’au bout de deux années après le lancement. New Horizon a mis 13 mois.
  • Saturne : 1,3 milliard de kilomètres. La sonde Cassini-Huygens a mis 7 ans pour faire le voyage.
  • Uranus : 2,3 milliards de kilomètres. La sonde Voyager 2, la seule à avoir fait le voyage a mis 8 ans.
  • Neptune : 4,3 milliards de kilomètres. La sonde Voyager 2 a mis 12 ans pour l’atteindre.
  • Pluton : 5 milliards de km. La sonde New Horizon a mis 9 ans.

Prêt pour la vie ?

Dans la vidéo ci-dessous, Neil deGrasse Tyson décrit exactement le temps qu’il vous faudrait pour vivre votre (terriblement malheureuse) disparition sur les autres planètes de notre système solaire si vous n’aviez pas de combinaison spatiale. Vous pourriez penser que votre mort serait absolument instantanée, mais ce n’est pas vraiment le cas. Il y a certains endroits où vous pourriez survivre, enfin, pour un bref moment en tout cas. Si vous avez de la chance, vous pourriez vous offrir quelques minutes.

Voyant que peu de planète sont hospitalières à  moins d’être équipés, comment repart-on des ces planètes ?

Mais qu’en est-il dans le vide de l’espace ? Auriez-vous plus de chance que sur une planète ?

Passer une journée dans le vide cosmique sans combinaison spatiale peut sembler être un choix de vie douteux. Après tout, dans les films, lorsque les gens se retrouvent dans le vide intergalactique sans protection adéquate, soit leur tête explose, soit ils se figent instantanément – si c’est vous qui vivez cette malheureuse tournure des événements, aucun des deux résultats n’est particulièrement attrayant.

Cependant, en réalité, votre mort dans l’espace ne sera pas aussi spectaculaire que Hollywood voudrait vous le faire croire. En fait, tant que vous n’essaierez pas de retenir votre souffle pendant la décompression, vous survivrez environ 30 secondes avant de subir des blessures permanentes. Certes, ces 30 secondes ne seront pas les moments les plus agréables de votre vie, mais vous ne mourrez pas immédiatement.

Heureusement, la chaleur ne se transfère pas très rapidement dans l’espace car il n’y a pas d’air, d’eau ou d’autre milieu pour faciliter le transfert. Ainsi, ni la mort par le froid ni la combustion spontanée ne constituent un risque immédiat. Une fois que vous entrez dans le vide spatial, il faut environ 15 secondes pour que votre sang privé d’O2 atteigne votre cerveau. Lorsque cela se produira, vous vous évanouirez. En fin de compte, la menace la plus immédiate dans le vide cosmique est la privation d’oxygène.

Vous ne serez pas tué par l’environnement décompressé, les températures surnaturelles ou le rayonnement solaire. Vous vous asphyxierez au bout de quelques minutes… puis votre corps ballonné dérivera sans but dans l’espace pour le reste de la journée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.