L’incubateur parisien d’adidas crée un pipeline d’idées à acquérir pour les entrepreneurs du sport et de la mode

La plateforme A de l’incubateur Adidas est un moyen efficace pour Adidas de développer à la fois des talents et de nouveaux projets. Si les accélérateurs gérés par les marques ne sont pas nouveaux, l’approche novatrice d’Adidas est tout autant un exercice de stratégie de marque qu’un outil de développement. Surveillez les autres icônes pour suivre le mouvement.

Plate-forme A

En 2018, adidas a discrètement financé son incubateur de start-up, la plateforme A, à hauteur d’un million d’euros. Ses objectifs étaient de créer des start-up axées sur le e-commerce, l’autonomisation des femmes et la durabilité, le tout avec une touche sportive.

Elle compte plus d’un certain nombre de réussites, dont

  • Running Care : une application de santé pour les coureurs.
  • Stuffstr : une application de recyclage des vêtements.
  • Yoyo : une application de recyclage qui attribue des points que les recycleurs peuvent échanger contre des avantages locaux.
  • The Fabricant : une entreprise de vêtements numériques avec une mission durable.

Triple face

La beauté de la Plate-forme A est que ses start-ups à succès sont enveloppées dans la marque adidas aux points clés de l’engagement des consommateurs. Stuffstr et Running Care sont déjà intégrés dans les applications existantes d’Adidas.

En calibrant leurs cibles sur des sujets brûlants comme la durabilité et l’autonomisation des femmes, les entreprises elles-mêmes génèrent des médias gagnants qui reviennent à Adidas. La plateforme A n’est pas seulement un accélérateur, c’est aussi un outil de développement des talents et de construction de la marque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.