La carte de la connectivité du cerveau d’une mouche est la meilleure que nous ayons jamais vue

Les nouvelles : Des chercheurs de Google et du Janelia Research Campus en Virginie ont dévoilé la plus grande carte haute résolution de la connectivité cérébrale jamais réalisée, connue sous le nom de connectome. Elle montre un diagramme du cerveau d’une mouche à fruits, contenant 25 000 neurones et les 20 millions de connexions entre eux. D’autres images peuvent être consultées ici.

Que montre-t-elle ? La carte montre une région du cerveau de la mouche d’environ 250 micromètres de diamètre, ce qui équivaut à l’épaisseur de deux mèches de cheveux. La zone cartographiée représente environ un tiers du cerveau total de la mouche, et elle contient des régions associées à la mémoire et à la navigation. Un document pré-imprimé décrivant la recherche est disponible sur bioRxiv, et l’équipe a mis les données à la disposition de tous pour qu’ils puissent les consulter et les télécharger.

Comment elle a été réalisé : Une fois que le cerveau de la mouche à fruits a été découpé en très fines tranches, celles-ci ont été scannées au microscope électronique. Cela a produit 50 trillions de pixels 3D, qui ont été traités à l’aide d’un algorithme pour suivre le cheminement de chaque cellule. Malgré la puissance de calcul de Google, le projet a nécessité beaucoup de travail manuel pour la relecture des données.

Le contexte : C’est un point de repère pour les neuroscientifiques, qui aimeraient pouvoir relier des zones du cerveau à des comportements spécifiques. Jusqu’à présent, le seul animal dont le cerveau était entièrement cartographié était le ver rond C. elegans, qui ne possède qu’environ 302 neurones. La publication d’une ébauche du connectome du ver en 1986 a permis de mieux comprendre comment certains neurones sont liés à des comportements, par exemple la façon dont ils réagissent à la température. Mais tous les neuroscientifiques ne sont pas convaincus que ce type de cartographie du cerveau (la connectomique, comme on l’appelle) constitue la meilleure utilisation des ressources. D’une part, un connectome ne peut pas montrer comment les neurones d’un animal s’animent en temps réel.

Qu’en est-il des humains ? Nous sommes encore très loin de créer un connectome complet du cerveau humain. Le cerveau des mouches à fruits contient près de 100 000 neurones. Le cerveau humain en compte environ 86 milliards.

Via Techreview

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.