Villes intelligentes et droits de l’homme

Dans un monde connecté, droits numériques, IdO, Smart Cities …

Cet article fait partie de 20in20, une série de 20 articles de blog en 20 jours pour lancer l’année de blogage 2020. Voici 20in20:02.

Si vous avez suivi le blog de The Waving cat, vous saurez qu’il étudie beaucoup les villes intelligentes et sur leur signification du point de vue des citoyens et des droits, et sur la manière d’analyser les projets de villes intelligentes à travers le prisme de la technologie responsable (ce qui, bien sûr, a également été la mission principale de leur organisation à but non lucratif, ThingsCon).

Pendant des années, il a soutenu que nous ne devions pas utiliser des lunettes technologiques pour examiner comment nous pouvons et devons connecter l’espace public, mais plutôt une perspective fondée sur les droits. Il ne s’agit pas de savoir ce que nous pouvons faire, mais ce que nous devrions faire, après tout.

Mais s’il est convaincu que c’est la bonne approche, il n’a pas été facile de déterminer sur quoi fonder l’argument : Quel est le fondement le plus approprié pour construire une perspective de « droits des villes intelligentes » ?

Une récente conversation m’a amené à esquisser cette ébauche qui, je crois, va dans la bonne direction :


L’image : Une esquisse de base pour un cadre analytique de la ville intelligente et des droits de l’homme

Il existe des initiatives et des cadres adjacents qui peuvent compléter et encadrer tout ce qui se fonde sur ces trois éléments (comme la Vision pour une Europe numérique partagée et son approche axée sur les points communs), et bien sûr, cela va également de pair avec la mission de l’UE pour des villes climatiquement neutres et intelligentes dans le cadre d’Horizon 2020. Il est donc persuadé qu’il est possible de donner corps à ce projet en le transformant en quelque chose de solide.

Via TheWavingcat

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.