Hulu lance ses « publicités pour la surveillance des excès de binge-watching »

Hulu lance aujourd’hui un nouveau type d’expérience publicitaire qui permet aux marques de cibler spécifiquement les amateurs de binge-watching, c’est-à-dire les téléspectateurs qui regardent plusieurs épisodes de leur programme favori sur une longue période. Ces « publicités de binge watch » utilisent des techniques d’apprentissage automatique pour prédire quand un téléspectateur a commencé à regarder une émission avec frénésie, puis diffusent des publicités contextuellement pertinentes qui reconnaissent qu’une « bingerie » est en cours. L’épisode suivant est alors sans publicité ou présente une offre personnalisée de la part du partenaire de la marque.

Le concept de la publicité pour les beuveries a été annoncé pour la première fois lors de la présentation annuelle de NewFronts de Hulu en mai, où la marque présente aux annonceurs ses nouvelles émissions, ses nouvelles fonctionnalités et ses nouveaux formats publicitaires. La société expérimente régulièrement de nouveaux formats publicitaires conçus pour mieux répondre aux besoins d’un public en streaming de manière moins envahissante. Par exemple, Hulu propose déjà des « publicités en pause », qui n’apparaissent que lorsque le spectateur appuie sur le bouton pause.

Selon Hulu, il était logique de cibler les amateurs de beuverie, car le binge est aujourd’hui un moyen très courant pour les gens de regarder leurs séries préférées. Aujourd’hui, 75 % des consommateurs américains déclarent regarder des émissions de binge watch, et sur Hulu en particulier, près de 50 % des heures de visionnage financées par la publicité sont consacrées à des séances de binge watch.

Hulu définit une « binge » comme un téléspectateur qui regarde trois épisodes ou plus d’une série à un moment donné.

Les premiers annonceurs à tirer profit du nouveau format de publicité pour les beuveries sont Kellogg’s, Maker’s Mark et Georgia-Pacific, par l’intermédiaire de Publicis Media, partenaire exclusif de Hulu pour le lancement de la série.

Kellogg’s fera la promotion des en-cas Cheez-It Snap’d pendant ses publicités de bingerie, tandis que Georgia Pacific vantera ses essuie-tout Sparkle. Marker’s Mark, bien sûr, fera la promotion de son bourbon.

Les marques disent qu’elles étaient intéressées par le nouveau format parce qu’il leur permet d’atteindre et de récompenser le consommateur lors d’une séance de divertissement marathon, et parce qu’il correspond mieux à la façon dont les consommateurs d’aujourd’hui regardent la télévision. Grâce à l’essor des services de vidéo par abonnement sans publicité comme Netflix, les téléspectateurs sont moins réceptifs aux publicités perturbatrices qui interrompent leur visionnement. En fait, ils peuvent même s’en prendre à une marque lorsque sa publicité est diffusée de manière répétée tout au long de la séance de visionnage.

Offrir aux marques la possibilité de sponsoriser un épisode, sans publicité, crée au contraire des sentiments plus positifs chez les téléspectateurs.

L’accent mis par Hulu sur le développement de nouveaux formats publicitaires mieux adaptés à la façon dont les consommateurs d’aujourd’hui regardent la télévision pourrait lui donner un avantage sur ses concurrents. Son produit publicitaire est désormais l’une des nombreuses options de diffusion en continu de la télévision, qui se heurte à un certain nombre de services gratuits, notamment The Roku Channel, Amazon’s IMDb TV, Sinclair’s Stirr, Viacom’s Pluto TV, Tubi, YouTube, Vudu’s Movies on Us (Walmart), Plex et d’autres.

Via Techcrunch

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.