Les plantes alimentent de plus en plus de médaillés d’or olympiques, de joueurs de la NFL et de la NBA et de combattants de l’UFC

Si vous voulez faire du sport à un haut niveau, vous devez traiter votre corps comme une Ferrari, explique Brady Oliveira, le directeur des Winnipeg Blue Bombers, et cela signifie pomper du carburant de qualité supérieure. Selon un récent documentaire sportif, ce carburant n’est pas un steak à chaque repas, ce sont des plantes.

Manger des plantes plutôt que des animaux est la meilleure façon d’optimiser les performances sportives, affirme le documentaire controversé et célèbre The Game Changers, qui a trouvé un public silencieux mais fervent depuis sa sortie il y a quelques mois. Le principe : un régime alimentaire à base de plantes – et le fait de faire attention non seulement à la façon dont nous mangeons, mais aussi à ce que nous mangeons – permet d’obtenir un athlète plus fort. Les muscles fonctionnent mieux, la récupération est plus rapide et la santé générale s’améliore.

Mais ce dont ce film ne parle pas, c’est de l’adoption d’un mode de vie végétalien. « Tous les régimes à base de plantes ne sont pas végétaliens« , explique James Wilks, narrateur et protagoniste du film, qui est un ancien combattant pro MMA. Il s’agit de dissiper le mythe selon lequel seule la viande peut fournir les protéines nécessaires à la performance. Selon le film, un régime alimentaire à base de plantes pourrait bien être la solution pour aider notre santé et la planète – une solution que notre société avide de viande a évitée.

LA PROMESSE ? SI VOUS VOULEZ DEVENIR PLUS FORT ET PLUS HEUREUX, ÉLOIGNEZ-VOUS DU RAYON BOUCHERIE.

Intéressant dans le documentaire de Netflix : en étudiant la composition des os des gladiateurs de l’antiquité ils ont remarqué une haute présence de strontium que l’on retrouve chez les végétariens (une faible présence de strontium caractérise les carnivores). On les surnommait les Hordearii (ceux qui vivent d’orge).

Les gladiateurs étaient principalement des végétariens !

Wilks emmène le public sur son chemin vers la guérison après une blessure débilitante, expliquant comment la nutrition à base de plantes l’a aidé et a également aidé d’autres athlètes. Le film de 86 minutes présente des interviews de scientifiques et d’experts respectés, des camaïeux d’aliments appétissants (à base de plantes, bien sûr) et même quelques surprises, comme le lien entre les viandes et le dysfonctionnement érectile. A retenir ? Si vous voulez devenir plus fort et plus heureux, éloignez-vous du comptoir des viandes.

Sorti au festival du film de Sundance en 2018 et sur Netflix en septembre 2019, The Game Changers engage une foule de gros bras aussi bien derrière (comme James Cameron) que devant la caméra. Il s’appuie également sur des témoignages anecdotiques de certains des athlètes les plus rapides et les plus forts du monde, comme l’homme fort Patrik Baboumian, Arnold Schwarzenegger, Jackie Chan, Dotsie Bausch, Scott Jurek, Lewis Hamilton, Morgan Mitchell et d’autres – tous basés sur des plantes.

(il s’avère que grand nombre d’intellectuels et de savants étaient végétariens – Einstein, Gandhi, etc : la liste des végétariens célèbres ici)

Oliveira est alimenté par des plantes depuis 2016, mais depuis la sortie de The Game Changers, plusieurs autres athlètes sont sortis du placard vert. Selon M. Wilks, de nombreux athlètes d’élite, dont des médaillés d’or olympiques, des joueurs de la NFL et de la NBA et des combattants de l’UFC, ont demandé à consulter des diététiciens.

Il n’est pas surprenant que le film sur les plantes ait fait l’objet de critiques directes, comme les accusations de preuves scientifiques fausses ou trompeuses dans des publications telles que Men’s Health. Et le doc a fait l’objet d’un récent débat de quatre heures sur le podcast Joe Rogan Experience, au cours duquel Wilks et l’auteur et coach santé Chris Kresser se sont battus sur la validité des études et des données du film. Dans un post Instagram sur la discussion du marathon, Rogan a déclaré : « James l’a fait sortir du parc, et s’est défendu et a défendu le film de manière assez spectaculaire. A tel point que j’envisage de mettre hors ligne la décomposition originale du film ».

 

https://www.instagram.com/joerogan/?utm_source=ig_embed

 

 

Cependant, « la bonne chose est qu’il [le film] a vraiment mis en lumière le fait d’être plus à base de plantes », dit Kathleen Oswalt, une diététicienne nutritionniste et copropriétaire de Eat Love Triathlon, surtout quand les Américains « ne mangent tout simplement pas de plantes ». Cependant, elle aurait aimé que le film mette davantage l’accent sur la variété des aliments.

En octobre, The Game Changers est devenu le documentaire le plus vendu de tous les temps sur iTunes, une semaine après sa sortie, et il continue à être une des meilleures locations. Selon M. Wilks, la mention des conséquences environnementales dans le documentaire en fait également un « sujet brûlant », d’autant plus que les jeunes générations sont préoccupées par la planète et l’environnement. Les gens « croient qu’ils ont besoin de viande et de produits animaux pour être forts et en bonne santé, mais ils ne veulent même pas entendre des arguments ou entendre parler de ces autres choses », explique-t-il.

Et l’industrie des produits végétaux est en plein essor. Une étude récente montre que les ventes au détail d’aliments à base de plantes aux États-Unis ont augmenté de 11 % au cours de l’année dernière, et que ce marché est évalué à 4,5 milliards de dollars.

Que vous souhaitiez faire le plein d’énergie en 2020, avoir les bras d’Arnold ou tout simplement faire partie de la tendance « sans viande », The Game Changers vise à montrer qu’il y a des avantages à manger avec intention et à donner à cette Ferrari le carburant qu’elle mérite. Apportez les tacos au fruit du jacquier.

Via Ozy

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.