Le groupe australien d’activistes créatifs Bushfire Brandalism remplace les publicités par des affiches de protestation

41 créatifs ont retiré 78 publicités dans toute l’Australie et ont mis en place leurs propres campagnes de guérilla pour exiger une meilleure action du gouvernement après les incendies dévastateurs et la sécheresse.

Au cours du week-end, un groupe de 41 artistes, illustrateurs et graphistes australiens a organisé une campagne de brandalisme dans plusieurs villes en réaction aux incendies de brousse et à la sécheresse dévastateurs. La plus grande campagne artistique non autorisée du pays, le Bushfire Brandalism, a vu ses artistes retirer 78 affiches publicitaires aux arrêts de bus dans les villes en signe de protestation, et les remplacer par des images et des messages relatifs aux catastrophes du pays, et à leur sentiment de « désespoir et d’impuissance » face à la réponse du gouvernement.

« En tant que groupe collectif d’artistes australiens, nous avons été poussés à récupérer des espaces publicitaires publics avec des affiches parlant de l’inaction du gouvernement australien sur le changement climatique et les feux de brousse dévastateurs », déclare le groupe dans une déclaration. Nous n’acceptons pas que cette situation soit une situation de « business as usual ». Nous rendons ces questions visibles dans nos espaces publics et dans nos médias ; des espaces monopolisés par des entités qui maintiennent des programmes conservateurs de négation du climat. Si les journaux ne veulent pas publier l’histoire, nous le ferons !

La dernière partie de la déclaration concerne la société News Corp de Rupert Murdoch, qui domine le paysage médiatique en Australie et possède une grande partie des titres de journaux du pays.

Les affiches dépeignent la faune et la flore du pays qui souffre, célèbrent les pompiers, parodient les personnalités politiques et demandent au gouvernement d’agir face à la crise climatique, dans le but de susciter une réaction publique supplémentaire pour faire pression sur les pouvoirs en place. Les QR codes figurant sur les affiches renvoient à des organisations caritatives liées aux feux de brousse, choisies par chaque artiste.

Les affiches ont été installées par des membres du groupe militant en plein jour, portant des gilets de haute visibilité, mais – comme c’est le cas pour de nombreuses campagnes de guérilla similaires – seules quelques-unes sont encore en place.

Parmi les artistes figurent Georgia Hill, Tom Gerrard, Sarah McCloskey, Amok Island, Andrew J Steel, Blends, Callum Preston, Cam Scale, Damien Mitchell, Dani Hair, Dvate, E.L.K, Ed Whitfield, Fikaris, Fintan Magee, Heesco, Jeswri, Ghostpatrol, Leans, Lluis fuzzhound, Lotte Smith, Lucy Lucy, Makatron, Michael Langenegger, Peter Breen, The Workers Art Collective, Stanislava Pinchuk, The Lazy Edwin, Thomas Bell, Tom Civil, WordPlay Studio et Peter Breen.

Via It is Nice That

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.