Visualiser le pays le plus heureux sur tous les continents

L’état de notre monde évolue sous nos pieds – l’économie seule n’est plus synonyme de satisfaction, et encore moins de bonheur.

La visualisation d’aujourd’hui s’inspire des données du septième rapport sur le bonheur dans le monde 2019, qui classe 156 pays en fonction de leur niveau de bonheur.


Amérique du Nord

Des Américains malheureux ont fait chuter le pays dans les classements pour une troisième année consécutive, malgré les signes que les choses s’améliorent en général. Le rapport attribue une grande partie de cette érosion à diverses dépendances : les opioïdes, l’addiction au travail, les jeux d’argent, l’internet, l’exercice physique et même le shopping en font partie.

Haïti est le pays le moins heureux de cette région. Le pays lutte toujours pour reconstruire les infrastructures sanitaires et d’autres programmes éducatifs et de santé, malgré l’aide étrangère.

En revanche, au Nicaragua, le niveau de bonheur s’est considérablement amélioré grâce à la concentration des efforts du pays pour réduire la pauvreté.


Amérique du Sud

En Amérique du Sud, la majorité des pays se regroupent autour d’une note de six sur l’échelle du bonheur.

La seule exception notable à cette règle est le Venezuela, dont le classement du bonheur et l’amélioration régionale sont en perte de vitesse. L’hyperinflation du pays et la crise humanitaire ne montrent aucun signe de ralentissement.


Europe

La Finlande se retrouve au sommet du monde pour la deuxième année consécutive, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Le pays peut se targuer d’un équilibre stable entre vie professionnelle et vie privée, renforcé par un État-providence complet.

Les pays scandinaves figurent parmi les nations les plus heureuses pour des raisons similaires, ce qui porte le score de la région à 16 % au-dessus de la moyenne mondiale.

En revanche, l‘Ukraine est la plus malheureuse, probablement en raison de la guerre en cours dans le sud-est du Donbass. La Grèce est la moins bien lotie, car elle continue à se remettre de la crise de la dette souveraine.


Moyen-Orient et Asie centrale

C’est en Ouzbékistan que l’amélioration est la plus rapide au niveau régional, le pays ayant lancé un ambitieux programme de réforme pour un développement et une ouverture économiques, sociaux et politiques accrus.

Malheureusement, la poursuite de la guerre civile en Syrie a un prix élevé à payer pour son peuple et son économie, tout comme le conflit israélo-palestinien – bien que ce dernier ne semble pas avoir d’impact sur le classement d’Israël en matière de bonheur. En fait, Israël a terminé avec le 13ème meilleur score, au niveau mondial.


Reste de l’Asie et de l’Océanie

En Asie de l’Est, le score moyen du bonheur est assez proche de la moyenne mondiale, Taiwan se distinguant comme le pays le plus heureux.

Singapour devance les autres pays d’Asie du Sud-Est, bien que sa population ne soit que de 5,6 millions d’habitants. Son voisin, la Malaisie, a cependant plongé de la 35e à la 80e place.

L’Océanie est la seule région du monde où l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont très proches en termes de bonheur.


Afrique

Le continent africain dans son ensemble se situe 19,2 % en dessous de la moyenne mondiale. Mais il y a des points positifs, et de grands progrès ont été réalisés.

L’île Maurice bénéficie d’une bonne gouvernance et d’un secteur touristique dynamique – avec des arrivées de visiteurs équivalentes à celles de la population de l’île, qui est de 1,3 million d’habitants. Quant au Bénin, il a grimpé en flèche dans le classement et bénéficie du soutien de la Banque mondiale pour des réformes structurelles essentielles telles que la réduction de la pauvreté et l’accès aux services de base.

À quoi pourrait ressembler ce classement dans dix ans ?

Via Visual Capitalist

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.