Le changement climatique n’est que la moitié du problème. Nous détruisons la couche de vie de la Terre

Bien que l’article s’articule autour du changement climatique et de la couche de vie de la Terre, il s’agit plutôt d’un « cours accéléré sur la biodiversité des espèces et de la biomasse« . Une lecture claire et agréable sur ce que sont les espèces, pourquoi elles sont difficiles à définir, combien il y en a, de quel type, sur terre ou sur l’eau, etc. Comprend également un certain nombre de beaux graphiques simples. C’est aussi un exemple de plus qui met en évidence ce que nous ne savons pas encore et combien la connaissance elle-même change et évolue.

Lorsque les plantes ont inventé le phénomène de la « fleur » – un organe sexuel sans précédent – il y a environ 140 millions d’années, la diversification des terres s’est faite à l’état sauvage. La variation des insectes volants et pollinisateurs a explosé. Avec cela, la terre a dépassé la mer pour de bon. […]

Si l’on considère la répartition des espèces sur Terre, les animaux, en particulier les insectes, semblent être la forme de vie dominante. Nous vivrions sur la planète Insect. Mais vu en termes de biomasse, ce sont les plantes qui ont une domination incontestée. En fait, la présence des plantes éclipse à peu près toutes les autres formes de vie. […]

Pourquoi la molécule de carbone est-elle si essentielle à la vie ? explique Milo : « En général, on pourrait dire que les deux tiers de la masse des plantes ou des animaux sont de l’eau. » La moitié du tiers restant du poids « sec » est constituée de carbone. Supposons que vous pesiez 60 kilos : votre masse sèche est de 20 kilos, et votre masse de carbone de 10 kilos. […]

Avant que l’homme ne commence à élever du bétail, ne se lance dans l’agriculture et n’entame la révolution industrielle, il y avait probablement deux fois ( !) plus de biomasse : environ 1 000 gigatonnes de carbone piégé dans la matière vivante. Milo dit : « Au cours des mille dernières années, il y a eu une forte diminution de la biomasse, causée par l’homme. Sans aucun doute. “

Via The Correspondent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.