Amazon embauche 100 000 nouveaux travailleurs aux États-Unis pour faire face au boom des coronavirus

La frénésie d’embauche vise à faire face à une augmentation sans précédent de la demande de livraisons en ligne pendant l’épidémie.

Les nouvelles : Amazon prévoit d’embaucher 100 000 travailleurs supplémentaires aux États-Unis pour faire face à une augmentation sans précédent de la demande de livraisons en ligne pendant l’épidémie de coronavirus, a annoncé la société. La vague d’embauche concernera des postes dans les entrepôts de la société et dans son réseau de livraison. Amazon a également promis d’augmenter temporairement les salaires de 2 dollars de l’heure aux États-Unis, de 2 livres sterling au Royaume-Uni et de 2 euros dans de nombreux pays de l’UE jusqu’à la fin avril. Amazon est le deuxième plus gros employeur des États-Unis, avec près de 470 000 employés.

Pourquoi il le fait : Amazon représente près de 39 % de toutes les livraisons en ligne aux États-Unis, et c’est donc lui qui subit le plus durement l’augmentation rapide de la demande, les gens s’isolant pour tenter de limiter la propagation du coronavirus. Hier, le président Trump a conseillé aux Américains d’éviter les bars, les restaurants et les groupes de plus de 10 personnes.

Comment Amazon va-t-elle protéger ses travailleurs ? Bien sûr, il y a un revers de la médaille pour les personnes qui restent chez elles et commandent en ligne : quelqu’un doit livrer ces colis pour elles. Le coronavirus met en évidence les inégalités au sein même d’Amazon. Les personnes travaillant dans ses bureaux se voient dire de travailler à domicile, tandis que ses coursiers n’ont d’autre choix que de continuer à s’exposer aux risques du charbon. Cependant, la société affirme qu’elle prend « toutes les précautions recommandées dans ses bâtiments et ses magasins pour maintenir les gens en bonne santé », y compris des mesures de distanciation sociale et un nettoyage plus fréquent. Pour ceux qui contractent le coronavirus, la société a déclaré qu’elle leur accorderait des congés de maladie payés et qu’elle offrirait des congés sans solde illimités à tous les employés horaires au cours du mois de mars.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.