đŸ‘đŸ—œ LĂ©viathan et la libertĂ©

Thomas Hobbes a fait valoir qu’en pĂ©riode de menace persistante, les citoyens se tourneraient vers une puissance souveraine, un LĂ©viathan, pour nous protĂ©ger les uns des autres. Nous abandonnerions nos droits et nos libertĂ©s Ă  un pouvoir absolu.

Quels aspects de notre rĂ©ponse d’urgence se cimenteront dans notre vie quotidienne ?

S’agira-t-il de pouvoirs de surveillance plus forts de la part de l’État ?

En CorĂ©e du Sud, les agences gouvernementales exploitent les images des camĂ©ras de surveillance, les donnĂ©es de localisation des smartphones et les relevĂ©s d’achat par carte de crĂ©dit pour aider Ă  retracer les rĂ©cents dĂ©placements des patients atteints de coronavirus et Ă  Ă©tablir les chaĂźnes de transmission du virus.

En IsraĂ«l, l’agence de sĂ©curitĂ© intĂ©rieure du pays est sur le point de commencer Ă  utiliser un cache de donnĂ©es de localisation de tĂ©lĂ©phones portables – initialement destinĂ© aux opĂ©rations antiterroristes – pour essayer de localiser les citoyens qui pourraient avoir Ă©tĂ© exposĂ©s au virus.

Les pays qui ont le mieux rĂ©agi, au moins du point de vue de la santĂ© publique, au Covid-19 peuvent ĂȘtre prĂ©sentĂ©s comme ceux oĂč la libertĂ© est aux chevilles du LĂ©viathan. Singapour et la Chine ont toutes deux obtenu d’excellentes rĂ©ponses. Selon l’indice de libertĂ© de Freedom House, ils obtiennent respectivement un score de 50 et 10. (Les États-Unis obtiennent un score bien supĂ©rieur Ă  86, mais infĂ©rieur Ă  celui de la GrĂšce et du Chili).

Mais nous ne devons pas ignorer les bons rĂ©sultats obtenus par TaĂŻwan et la CorĂ©e dans la lutte contre le virus. Pourtant, ils conservent des libertĂ©s bien plus importantes que Singapour et la Chine. Selon l’indice de libertĂ© de Freedom House (une Ă©valuation nĂ©cessairement limitĂ©e de la libertĂ© politique), ils obtiennent respectivement 93 et 83.

Dans quelle mesure TaĂŻwan et la CorĂ©e ont-ils entravĂ© la libertĂ© ? La clĂŽture Ă©lectronique de TaĂŻwan est une approche fine de la mise en quarantaine. Elle montre qu’il y a des nuances dans l’exĂ©cution, les marchandages subtils entre la libertĂ© et la sĂ©curitĂ©, entre l’Ă©conomie et la sĂ»retĂ©.

Et nous savons Ă©galement que les États peuvent transformer leur expansion en changements idĂ©ologiques significatifs. Les programmes d’investissement public ne deviennent pas seulement les moteurs de la demande globale et de la transformation Ă  long terme, ils modifient aussi ce Ă  quoi nous attachons de l’importance. Le New Deal amĂ©ricain a annoncĂ© des rĂ©formes qui ont apportĂ© Ă  ce pays la sĂ©curitĂ© sociale, l’accession Ă  la propriĂ©tĂ© et l’assurance chĂŽmage.

Les États ne sont pas trĂšs douĂ©s pour rendre ce qu’ils prennent. Dans Crisis and Leviathan, Robert Higgs, un universitaire Ă  tendance libertaire, affirme que la taille du gouvernement amĂ©ricain est liĂ©e Ă  la façon dont la machine rĂ©agit aux urgences nationales. L’expansion de la portĂ©e de l’État fĂ©dĂ©ral est ponctuĂ©e par les rĂ©ponses Ă  ces urgences et, avec elles, par des changements idĂ©ologiques.

La question est de savoir laquelle des adaptations de cette crise nous allons conserver. Allons-nous permettre aux gouvernements de maintenir des pouvoirs de verrouillage au-delĂ  de notre victoire contre le Sars-CoV-2 ? Leur permettrons-nous d’avoir un meilleur accĂšs aux systĂšmes de suivi afin de se prĂ©parer Ă  la prochaine pandĂ©mie ? Et si nous le faisons, obtiendrons-nous des droits plus forts en retour ? (Voir cette lettre de Rachel Coldicutt appelant Ă  faire en sorte que notre rĂ©ponse rapide aux crises suive les meilleures pratiques Ă©thiques).

La maniĂšre dont nous encouragerons nos États Ă  rĂ©agir aprĂšs cette crise dĂ©terminera l’harmonie et la prospĂ©ritĂ© des annĂ©es suivantes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.