Coronavirus : la pandémie aurait pu tuer 40 millions de personnes sans aucune action

Des mises à jour sur la maladie respiratoire qui a infecté des centaines de milliers de personnes et en a tué plusieurs milliers.

Voici les dernières nouvelles sur la pandémie.

27 mars 15:00 gmt – Le virus aurait pu tuer 40 millions de personnes sans une réponse mondiale

La pandémie COVID-19 aurait pu infecter 90 % de la population mondiale et tuer 40,6 millions de personnes si aucune mesure d’atténuation n’avait été mise en place pour la combattre, selon les estimations d’un groupe de modélisation influent de l’Imperial College de Londres.

Le rapport de l’équipe d’intervention COVID-19 de l’Imperial College, publié le 26 mars, souligne l’importance d’agir rapidement pour réprimer l’épidémie. L’analyse indique que l’introduction de la distanciation sociale, le dépistage et l’isolement des personnes infectées réduiraient le nombre de décès dans le monde à 1,9 million, s’ils étaient effectués alors que le taux de mortalité de chaque pays est de 0,2 pour 100 000 personnes par semaine. L’analyse montre que la mise en œuvre de ces mesures uniquement lorsque le taux de mortalité atteint 1,6 pour 100 000 personnes par semaine entraîne la perte de 10,5 millions de vies dans le monde. Selon l’analyse des taux de mortalité effectuée par Nature dans Our World in Data – en comptant chaque jour au centre d’une fenêtre hebdomadaire glissante de décès – l’Italie a atteint le seuil de 0,2 les 2 et 3 mars, le Royaume-Uni le 17 mars et les États-Unis le 22 mars.

Le rapport n’a pas quantifié l’impact social et économique de ces politiques.

L’analyse a été publiée le jour même où le Premier ministre britannique Boris Johnson et le ministre de la santé du pays, Matt Hancock, ont été testés positifs pour le coronavirus. Dans un discours vidéo adressé à la nation, M. Johnson a déclaré qu’il n’avait que des symptômes légers et qu’il continuerait à travailler à distance tout en s’isolant pendant 14 jours.

27 mars 03:00 gmt – Un demi-million d’infections dans le monde

Le nombre de cas COVID-19 confirmés dans le monde a dépassé les 500 000 le 26 mars, selon les statistiques compilées par le Centre pour la science et l’ingénierie des systèmes de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, dans le Maryland. La pandémie s’étend actuellement à 175 pays et à tous les continents habités.

En fin de journée le 26 mars, les États-Unis ont dépassé la Chine pour le plus grand nombre de cas confirmés. L’Italie est également sur le point de dépasser la Chine dans les jours à venir. L’Italie et l’Espagne sont désormais les deux pays qui enregistrent le plus grand nombre de décès, l’Italie représentant plus d’un tiers du total mondial.

Le COVID-19 a coûté la vie à près de 23 000 personnes. Plus de 120 000 personnes se sont remises de la maladie.

Via Nature

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.