Le virus échappe aux données

Le N.Y. Times a utilisé les données du CDC pour montrer qu’au moment où 50 cas de coronavirus américains ont été officiellement recensés, au moins 1 200 personnes avaient commencé à présenter des symptômes – et nous n’avons jamais rattrapé notre retard.

Pourquoi c’est important : Cela montre « à quel point nous sommes loin derrière le virus », a déclaré Justin Bahl, professeur associé de maladies infectieuses et d’épidémiologie à l’université de Géorgie, « et, potentiellement, combien la transmission se poursuit dans la communauté avant que nous puissions identifier et isoler ces personnes ».

Via The New York Times

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.