Quibi lance des vidéos courtes à streamer pendant la pandémie

Quibi, le service de streaming vidéo par abonnement sur téléphone portable, a fait ses débuts très attendus lundi, en lançant sa nouvelle application dans le monde entier en pleine pandémie de coronavirus.

Pourquoi c’est important : Les dirigeants se disent confiants dans le lancement de l’application en ce moment de travail à domicile, même si le produit vidéo court a été conçu pour être consommé en déplacement.

Ce qu’ils disent : « Je trouve qu’avec ma journée de travail actuelle, je cherche plus que jamais à prendre de petites pauses », a déclaré Rob Post, directeur de la technologie chez Quibi, lors d’un briefing avec les journalistes la semaine dernière.

  • « Je pense que notre cas d’utilisation se situe dans ces moments intermédiaires, que vous soyez en déplacement ou non. Je pense qu’aujourd’hui plus que jamais, notre cas d’utilisation est cohérent », a déclaré M. Post.

La pandémie a forcé les équipes de Quibi à se précipiter de chez elles. Comme la plupart des autres entreprises américaines, les employés de Quibi ont commencé à travailler depuis chez eux il y a trois semaines, toujours déterminés à faire leurs débuts le 6 avril.

Alors que de nombreux documentaires et émissions de divertissement de Quibi au lancement ont déjà été produits, ses « Daily Essentials« , des émissions d’information de 5 à 6 minutes, sont maintenant principalement tournées au domicile des animateurs de l’émission.

Axios a fait une démo de l’application ces derniers jours. Voici ce qu’il faut retenir:

  • La fonction « Turnstyle » de Quibi, qui fait passer la vidéo d’un affichage vertical à un affichage horizontal lorsque vous faites pivoter votre appareil, est aussi transparente que la société l’a facturée, bien que la fonctionnalité soit un peu plus lourde sur les anciens iPhones.
  • Quibi a mis en avant plusieurs méga-stars, ce qui les rend difficiles à manquer. Quelques secondes après avoir fait défiler l’application, on découvre une émission satirique avec Chrissy Teigen, un documentaire avec LeBron James et une version remaniée du succès des années 2000 de MTV, « Punk’d », avec Chance the Rapper.
  • La qualité vidéo est bonne et constante, mais la bibliothèque de 50 émissions semble étonnamment petite comparée aux flux de contenu sans fin que les utilisateurs ont l’habitude de recevoir sur des plateformes comme IGTV et même, dans une certaine mesure, Facebook Watch. Quibi espère avoir 175 programmes d’ici la fin de sa première année.
  • Les pages consacrées aux acteurs et à l’équipe de chaque émission sont très utiles et vont bien au-delà de ce que les consommateurs ont l’habitude d’obtenir sur les services de streaming traditionnels, en combinant l’expérience de visionnage avec une fonction de type IMDB qui pourrait renforcer l’engagement. Les utilisateurs peuvent tweeter les acteurs ou les suivre sur Instagram directement à partir de l’application Quibi.

Entre les lignes : Lorsqu’on leur demande si Quibi envisage de limiter la qualité de ses vidéos pour éviter d’utiliser trop de bande passante, ce que d’autres sociétés de vidéo comme Netflix et YouTube ont fait pendant la crise du coronavirus, les dirigeants répondent qu’ils ont été en contact avec des opérateurs de téléphonie mobile, mais ne pensent pas que cela posera problème.

  • « Pour que nous puissions offrir une expérience utilisateur de qualité, nous devons fournir des vidéos de haute qualité, mais pour l’instant, nous ne faisons pas d’étranglement en fonction des conditions du réseau », a déclaré M. Post.

Notre bulle de pensée : C’est logique étant donné le peu de trafic vidéo que Quibi devrait diffuser au début de son lancement, comparé aux anciens streamers vidéo qui sont mondiaux comme Netflix et YouTube.

La vue d’ensemble : Le lancement de Quibi sert de test décisif pour les autres streamers qui devaient être lancés ce printemps.

  • Les dirigeants d’AT&T affirment qu’ils prévoient toujours de lancer ce printemps le nouveau service de streaming d’AT&T, HBO Max.
  • NBCUniversal de Comcast prévoit de lancer son nouveau service de streaming, Peacock, en juillet.

Le résultat final : Comme beaucoup de nouveaux venus, l’objectif de Quibi, plus récemment, a dû se réorienter vers la fourniture d’un service essentiel pendant le coronavirus. Cela a contribué à motiver l’entreprise à respecter sa date de lancement, malgré les circonstances difficiles.

« Ce que nous faisons est insignifiant comparé aux véritables héros », a déclaré un cadre. « Mais nous espérons que le fait de mettre au monde quelque chose de divertissant en ce moment est une source d’inspiration ».

Aller plus loin … Plus de détails sur le contenu et la stratégie commerciale de Quibi dans le reportage d’Axios :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.