ūü¶† Pour les start-ups, la pertinence compte

La r√©silience n’est pas le seul jeu en ville.

Les temps sont durs pour les start-ups. M√™me les plus fortes ont rarement plus de 12 √† 18 mois de piste, ce qui suppose de franchir des √©tapes importantes et de r√©colter plus d’argent. Le robinet de l’entreprise ne va pas se tarir, mais il va se resserrer consid√©rablement. De m√™me, les consommateurs et les entreprises limiteront leurs d√©penses ou seront tout simplement incapables de d√©penser.

NFX, un groupe d’investissement, a interrog√© 400 fondateurs et VC pour prendre leur temp√©rature. Les fondateurs sont plus optimistes, 70 % d’entre eux pensent que l’√©conomie am√©ricaine aura repris d’ici le 21 avril. En revanche, la moiti√© des soci√©t√©s de capital-risque estiment que ce sera en avril 2022 ou plus tard.

Comme indiqu√© dans sa note de la semaine derni√®re, Azeem Azhar pense que la reprise prendra beaucoup plus de temps et que l’√©conomie suivra une autre voie.

Il y a un axe Z

Malgr√© ce que les fondateurs, les analystes ou les consultants pensent, la reprise ne sera pas en forme de V, de W, de I, ni de tic-tac lent ‚úĒÔłŹ, avec une longue reprise.

La question de savoir jusqu’o√Ļ nous irons est √† d√©battre. Goldman Sachs a sugg√©r√© une baisse de 6,2 % du PIB am√©ricain. McKinsey & Co, dont il utilise le joli graphique ci-dessus, pr√©voit une baisse de 8 √† 13 % jusqu’au creux de la vague √† partir du 2 avril (une r√©vision pessimiste de leurs chiffres de la semaine pr√©c√©dente). Les chiffres de McKinsey semblent plus raisonnables.

Mais ces types de mod√®les, saisis par l’art limitatif de l’√©conomiste d’un graphique en deux dimensions, ignorent la structure de la reprise.

Ils impliquent que l’√©conomie ob√©it aux r√®gles du turntablism, Adam Smith est remplac√© par Grandmaster Flash. Covid-19 n’est qu’un coup de griffe, et puis le rythme continue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non.

Les graphiques partag√©s par les analystes ignorent la dimensionnalit√© de la reprise. Quels sont les nouveaux comportements qui vont √©merger ? Les d√©penses de consommation, pr√©-pand√©mie √† 70% de l’activit√© √©conomique, vont-elles miraculeusement rebondir √† ces niveaux dans 12 mois ? Ou retomberont-elles au niveau de 60 % si elles √©taient occup√©es pendant les trois d√©cennies de Ronald Reagan ? O√Ļ, g√©ographiquement, la reprise aura-t-elle lieu ? √Ä quelle √©chelle, locale, r√©gionale ou nationale ? Nous ne sautons pas un battement ou deux, nous changeons le record.

Ces graphiques √† deux dimensions ne tiennent pas compte de la dimension de la reprise. De loin, nos √©conomies vont se redresser et conserver leur optimisme, que ce soit rapidement ou lentement. Mais de pr√®s, les d√©tails auront leur importance. La reprise prendra un chemin diff√©rent de ceux que nous avons connus pr√©c√©demment. M√™me le mot ¬ę¬†ralentissement¬†¬Ľ ne rend d√©lib√©r√©ment pas compte du changement structurel de toute reprise.

Les graphiques de reprise dont les analystes font l’√©loge aujourd’hui ne comportent pas d’axe Z. Leur axe X indique le temps, l’axe Y la taille de l’√©conomie. L’axe Z nous renseigne sur la structure de l’√©conomie qui d√©termine la r√©ponse. Illustration :

Ce d√©placement sur l’axe Z indique o√Ļ la reprise aura lieu. Et il montre que la reprise ne se fera pas de la m√™me mani√®re qu’avant l’apparition du virus. (SI vous ne voulez pas d’un terme technique, l’√©conomie n’est pas dynamique).

Prenons deux exemples de changements radicaux :

  • MLB, une ligue sportive am√©ricaine, envisage que sa prochaine saison se d√©roule enti√®rement en Arizona. Les joueurs et les entra√ģneurs seraient isol√©s. Et il n’y aurait pas de supporters. (L’ann√©e derni√®re, le match typique de la MLB a attir√© 28 317 fans).
  • Les conf√©rences, m√™me celles qui comptent des dizaines de milliers de participants, deviennent enti√®rement virtuelles. Prenez CogX, 16 000 personnes y ont assist√© en personne l’ann√©e derni√®re, aucune cette ann√©e. Un public plus nombreux, presque certainement, mais virtuel.

Des chiffres √† l’appui

Ces √©tudes de cas se refl√®tent dans la vigueur de l’effondrement de la confiance des consommateurs dans le monde entier, vous aurez vu beaucoup de ces graphiques dans les m√©dias r√©cemment. Comme le dit McKinsey ici :

Nous estimons que 40 √† 50 % des d√©penses de consommation discr√©tionnaires pourraient ne pas avoir lieu. Lors de chaque r√©cession, les gens r√©duiront les achats qui peuvent facilement √™tre report√©s (comme les voitures et les appareils √©lectrom√©nagers) et augmenteront l’√©pargne de pr√©caution en pr√©vision d’une aggravation de la crise. Ce qui rend la pand√©mie de coronavirus diff√©rente, c’est que les gens √©limineront √©galement les d√©penses pour les restaurants, les voyages et autres services qui diminuent g√©n√©ralement mais ne tombent pas √† z√©ro.

Certaines donn√©es pr√©liminaires sugg√®rent que les estimations d’une baisse de 40 √† 50 % pourraient √™tre optimistes √† court terme : Comment les d√©penses des m√©nages r√©agissent-elles √† une √©pid√©mie ? Consommation pendant la pand√©mie COVID-19 de 2020. Les donn√©es montrent comment les d√©penses quotidiennes des m√©nages en dollars par jour ont √©volu√© au cours des deux derniers mois.

De nouveaux comportements d’√©pargne √©mergent. L’argent qui aurait pu √™tre d√©pens√© autrement leur apporte d√©sormais un r√©confort psychologique, assis sur un compte bancaire s√©curis√©.

Une question cl√© est donc de savoir dans quelle mesure les gens reviennent √† leurs anciens comportements apr√®s l’impact psychologique de Covid-19. Voulez-vous vraiment passer un week-end joue contre joue dans un ascenseur d’un centre commercial immense ? La v√©rit√© est que nous ne le savons pas mais…

Nous pourrions obtenir quelques indices du consommateur chinois, qui commence √† sortir de son enfermement maintenant. Seulement 8% ont sugg√©r√© qu’ils feraient plus de shopping apr√®s l’√©pid√©mie :

C’est juste mon avis : nous sommes actuellement dans une √©norme exp√©rience √† long terme, jouant avec de nouveaux comportements. Nous pourrions aimer ce que nous trouvons et revenir √† nos anciennes habitudes √† contrecŇďur, voire pas du tout.

La question demeure : quand la balle rebondit, comment rebondit-elle ?

Pertinence et résilience

Quand on pense au dilemme du fondateur, on voit un cadre simple. Sur un axe, il y a la r√©silience de la start-up, principalement mesur√©e par sa capacit√© √† survivre les 24 mois suivants. De combien d’argent dispose-t-elle ? Quel est le taux d’absorption ? Quel est le degr√© de fatigue de l’√©quipe ? Dans quelle mesure son march√© a-t-il √©t√© touch√© ?

L’autre axe est celui de la pertinence des start-ups pour notre reprise. Certains secteurs sont susceptibles d’avoir des reprises douloureuses. Pour d’autres, si la reprise se produit, ces secteurs se reconfigureront de mani√®re drastique. Imaginons-nous que l’industrie des bateaux de croisi√®re se remette sur pied en six mois ? M√™me McKinsey estime avec optimisme que les voyages long-courriers mettront au moins un an et demi pour se redresser. Mais que signifie cette reprise ?

D’autres secteurs, tout ce qui a trait au cloud, par exemple, seront tr√®s pertinents. Prenons l’exemple de Collibra, qui fabrique une plateforme de gouvernance des donn√©es, qui a lev√© 112 millions de dollars cette semaine. Une autre startup tr√®s pertinente pourrait √™tre celle qui s’occupe de la livraison sans contact, comme Nuro, qui produit des bogies de livraison robotis√©s autonomes. Ou encore les fondateurs qui livrent de la t√©l√©m√©decine, o√Ļ il y a eu ¬ę¬†dix ans de changement en une semaine¬†¬Ľ.

Ainsi, dans le coin sup√©rieur droit se trouvent les entreprises qui repr√©sentent l’avenir. Elles sont r√©sistantes et pertinentes. Les prochains mois risquent d’√™tre p√©nibles pour elles, mais elles se retrouveront sur un march√© plus avide de leurs offres.

Dans le coin inf√©rieur droit, on trouve des entreprises qui ont les poches bien remplies et peut-√™tre des franchises solides. Toutefois, les pr√©misses de ces entreprises pourraient √™tre √©branl√©es par notre d√©placement sur l’axe des z.

Elles peuvent √™tre moins pertinentes aujourd’hui. Elles ont donc une seconde chance. Ce ¬ę¬†pivot r√©fl√©chi¬†¬Ľ les aiderait √† reconsid√©rer d’urgence la mani√®re dont elles fournissent leurs services ainsi que ce qu’elles fournissent r√©ellement. (AirBnb est un exemple d’entreprise disposant des ressources n√©cessaires pour surmonter cette situation, et elle vient de prendre un autre milliard de dollars √† ses partenaires de Silverlake pour surmonter les turbulences. Mais m√™me eux devront repenser leur offre dans un monde o√Ļ les fermetures sont fr√©quentes et les voyages internationaux moins nombreux).

Dans le coin sup√©rieur gauche se trouvent des entreprises dont la pertinence a peut-√™tre augment√© mais dont le bilan √©tait bancal. De nombreuses entreprises dans les domaines de la biotechnologie, de la sant√©, du travail √† distance ou de la technologie fine y vivront. Peut-√™tre ont-elles op√©r√© en partant de l’hypoth√®se (raisonnable) que 9 √† 12 mois de piste leur convenaient. Elles devront se battre pour survivre.

Les gouvernements devraient saisir cette occasion pour assurer la stabilit√© de l’industrie de l’innovation. Le co-investissement avec des preneurs de risques professionnels, comme cela est envisag√© au Royaume-Uni, serait judicieux. (Le gouvernement fran√ßais a propos√© un programme de soutien aux start-ups de 4,3 milliards de dollars).

Et en bas √† droite, on trouvera un grand nombre d’entreprises dont la prosp√©rit√© reposait sur un march√© du capital-risque ouvert et sur le comportement des consommateurs et des entreprises au cours des cinq derni√®res ann√©es. Leur raison d’√™tre a peut-√™tre √©t√© an√©antie par Covid. Il se peut qu’elles parient sur le rebondissement apr√®s l’√©pid√©mie pour simplement retarder leurs plans, lancer le turntablism. C’est un sacr√© pari.

Pour le fondateur d’une startup, l’identification des actions appropri√©es doit d√©pendre de la place que vous pensez occuper dans cette grille.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.