Le premier vidéoclip entièrement tourné dans Zoom marque une évolution dans les airs de quarantaine

À mesure que les musiciens dépasseront la phase initiale de quarantaine consistant à donner des concerts virtuels pour réconforter les fans, nous verrons de plus en plus d’utilisations musicales créatives pour Zoom.

La musique est connue pour aider les gens à traverser les périodes difficiles, tant ceux qui la créent que ceux qui l’écoutent.

Avec les temps les plus difficiles du siècle dernier qui frappent actuellement l’Amérique, c’est comme le Bat-Signal pour les musiciens. Que l’envie de jouer soit née d’un devoir altruiste de réconforter les fans ou du mode « Je ne peux pas mourir si je continue à filmer » du Blair Witch Project, les premiers jours de la quarantaine en Amérique ont vu une vague immédiate de performances virtuelles.

Lorsque ces concerts sur canapé sont arrivés, ils ont été diffusés principalement par Instagram Live ou Twitter.

Ces performances étaient plus détendues et intimes, plus brutes et plus dépouillées que ce que les artistes pouvaient gérer dans les salles de spectacle. Et elles ont contribué à cimenter l’idée que nous traversons tous ensemble cette pandémie, même si une autre musicienne, Lady Gaga, reconnaîtra à juste titre que les riches musiciens ne la traversent pas exactement de la même manière que les autres.

La vague suivante d’airs de quarantaine a vu les musiciens migrer vers Zoom.

The Roots a joué de cette façon dans The Tonight Show avec Jimmy Fallon : At Home Edition, par exemple, à la fin du mois de mars.

Plus récemment, les artistes des comédies musicales de Broadway se sont réunis sur Zoom, en provenance du monde entier, pour tenter d’injecter un peu de lumière dans le milieu.

Nous assistons actuellement à une évolution de cette tendance.

Le choc initial du confinement est, pour l’essentiel, terminé. Les représentations virtuelles sont de mieux en mieux coordonnées, et ce pour plus de raisons que pour réconforter les fans, promouvoir la sécurité et collecter des fonds pour les secours. Au cours de la prochaine vague, nous verrons de plus en plus d’artistes faire de la musique parce qu’ils s’ennuient, se sentent inspirés ou simplement parce qu’ils répondent au besoin de faire avancer leur carrière en produisant de nouveaux morceaux. En tout cas, le premier grand clip vidéo réalisé entièrement sur Zoom est sorti cette semaine, et c’est un vrai succès.

« Phenom » des psycho-rockeurs Thao & the Get Down Stay Down présente l’équipe de neuf personnes travaillant sur des chorégraphies méticuleuses dans leurs espaces individuels. Ils profitent de la mise en place des cases du générique de début de Brady Bunch et interagissent entre eux tout au long du spectacle. À un moment donné, chacun tourne sa caméra sur le côté, et chronomètre ses mouvements pour apparaître comme si un corps tombait à travers l’écran.

C’est une vidéo fantastique en soi, mais c’est encore mieux comme signe avant-coureur de ce qui va suivre. Thao et le Get Down Stay Down ont lancé le défi à tous les participants. Si vous avez de nouvelles œuvres d’art que vous aimeriez présenter de façon créative, vous n’avez peut-être pas de ressources, mais vous n’avez pas non plus d’excuses.

Via Fastcompany

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.