Des conceptions architecturales qui mettent l’accent sur l’homme et la nature

Combien de fois avons-nous entendu les capitalistes du monde dire « Nous ne pouvons pas arrêter toutes nos usines et entreprises pour arrêter le réchauffement climatique ». Rendez-vous en 2020 et la pandémie COVID-19 qui nous a tous fait fermer, littéralement. Pendant que nous restons à la maison et que nous aplatissons la courbe, nous devons nous concentrer sur ce que nous pouvons faire après cette fin. Une solution consiste à promouvoir la tendance à un mode de vie écologique !

Jardins verticaux, fermes urbaines, logements durables sont les termes que les millenials comprennent et respectent. Les conceptions architecturales jouent un rôle majeur dans leur promotion en intégrant le vert dans votre installation, ce qui donne un soulagement rafraîchissant à la jungle urbaine croissante. Cette collection faite par YankoDesign vous inspirera certainement à ajouter un petit espace vert dans votre maison, pour commencer (ils ont fait dejà 3 volets à ce sujet).

Les kolonihaver danois, ou « jardins de colonie », sont des groupements de terrains de loisirs communaux – chacun avec une petite cabane – qui sont parsemés dans les coins urbains et périurbains du pays. Ces structures capturées par Henry Do montrent que la colonie n’est pas seulement là pour économiser de l’espace ou avoir l’air futuriste, mais qu’elle sert en fait un but pour les citoyens de la capitale néerlandaise. Elles sont similaires aux jardins familiaux, des locations de terrain sur plusieurs années dans un espace dédié, loué dans le but exprès de jardiner. Lorsqu’ils en font la demande, les résidents locaux peuvent louer les terrains s’ils cherchent à cultiver leur propre jardin. En raison de la façon dont chaque parcelle de terrain est aménagée, elle offre une longue surface verticale pour que les gens puissent jardiner, par opposition aux lotissements réguliers qui n’offrent qu’une très petite surface dans le sens de la longueur. Cela ressemble à des vacances d’été parfaites !

Le vignoble de Shilda à Kakheti, en Géorgie, par X-Architecture, est l’un de ces endroits où l’on peut littéralement se perdre dans les collines environnantes ! Conçu pour ressembler aux vignobles en pente, ce design fournit un éclairage naturel suffisant à votre espace de vie tout en tirant le meilleur parti de votre environnement.

Découvrez la Villa Vals, conçue par Bjarne Mastenbroek et Christian Müller, respectivement des bureaux d’architecture SeARCH et CMA. Leur plan de conception était d’intégrer complètement la villa dans le paysage pour éviter de perturber la nature intacte. C’est pourquoi l’accès à la villa n’est possible que par le hangar en bois situé à proximité, par un tunnel souterrain qui traverse directement le flanc de la montagne. La façade de la maison est légèrement inclinée, ce qui ajoute une vue sur le paysage montagneux de la vallée en face de la maison.

Les îles Féroé, un pays vert entre la Norvège et l’Islande, sont composées de 18 îles réparties sur l’océan. C’est un endroit isolé, paisible et tranquille, avec sa nature vierge. Des montagnes en forme de pyramide dépourvues de longs fjords, de vieilles églises aux toits couverts d’herbe, des lacs, des cascades stupéfiantes et des maisons colorées dans de petits villages surplombant l’océan. Cet endroit a su maintenir l’équilibre parfait entre la civilisation et la nature.

Découvrez la Dune House du Studio Vural, une résidence de vacances en bord de mer, taillée dans les dunes de sable et fonctionnant sans recourir aux services publics. Grâce à un vaste champ solaire et à des éoliennes miniatures, cette maison produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme !

La maison AMKC de Dannel Reskala de Sonny Sutanto Architect est la preuve que l’architecture verte peut aussi être une architecture moderne ! Le treillis métallique crée un enclos pour que les plantes puissent pousser, fournir un éclairage naturel tout en coexistant avec l’environnement urbain.

Les pyramides hexagonales sur le toit de ce musée sont maintenant recouvertes d’une couche d’herbe, ce qui aide le bâtiment à s’intégrer dans son environnement marécageux aux Pays-Bas. L’entreprise de Rotterdam Studio Marco Vermeulen a réalisé la rénovation du Musée Biesbosch – un bâtiment aux toits à plusieurs pentes. La nature holistique de la conception minimise la consommation d’énergie, avec des vitrages équipés de verre résistant à la chaleur qui supprime le besoin de stores. Parallèlement, les travaux de terrassement du côté nord-ouest et le toit vert servent d’isolation supplémentaire et de tampon thermique.

Pour voir toutes les autres idées d’architectures, regardez YankoDesign

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.