Les prévisionnistes de la mode prédisent moins de tendances dans votre avenir

Alors que Covid-19 met un frein à la plupart des achats des consommateurs, les marques de mode se démènent pour trouver la prochaine grande cible. Entrez dans le monde des prévisionnistes de tendances. Il semble que la nouvelle tendance soit celle des prévisionnistes qui travaillent deux fois plus longtemps pour aider les marques à trouver leur place, ce qui peut avoir pour conséquence de secouer l’industrie de la mode telle que nous la connaissons.

Les prévisionnistes à la rescousse

Les grandes entreprises comme WGSN et Stylus sont des produits très recherchés en ce moment, car les achats des consommateurs se tarissent tandis que les marques recherchent des analyses d’experts sur ce qu’il convient de faire.

  • En raison de la forte demande, de nombreuses agences de prévisions ont augmenté leurs présentations à plusieurs fois par semaine au lieu de quelques fois par mois.
  • En outre, certaines entreprises constatent une augmentation de 50 % de la concentration sur le présent par rapport aux plans d’avenir.
  • Le climat actuel pourrait forcer la mode à se défaire des tendances en général et à s’appuyer plutôt sur l’innovation authentique.

Une mode sans saison

Si les principales tendances n’ont pas beaucoup changé pendant la pandémie, elles ont obligé les marques de mode et l’industrie à réévaluer la façon d’aller de l’avant.

  • On s’attend à ce que les marques de mode adoptent une approche plus déconnectée des tendances et des saisons, avec des collections inspirées par la vision individuelle de la marque.
  • Les analystes des prévisions ont convenu que le choc causé au système par l’épidémie de Covid-19 (annulation de défilés, pas de vente de stocks) pourrait forcer les marques à réévaluer leurs modèles commerciaux.
  • Les prévisions indiquent que l’industrie de la mode doit ralentir, tandis que les marques prennent une voix plus unique.

L’incertitude dans un modèle commercial n’est pas idéale, mais cette approche peut nous aider à revenir à une mode véritablement artistique et visionnaire, par opposition à la simple restauration des masses. En se détachant des tendances saisonnières, les créateurs retrouvent la liberté de se souvenir de ce qui les a amenés à la mode au départ.

Le vide que l’absence d’événements a laissé dans le calendrier doit cependant être comblé. Selon Gordon-Smith, Stylus a pivoté pour donner la priorité à un certain nombre de rapports intersectoriels sur des sujets qui résonnent particulièrement en ce moment, notamment les soins à domicile, le sommeil, le sexe, l’hygiène et les soins personnels. « Cela a également un impact sur la mode, en termes d’innovations dans le domaine des tissus », dit-elle.

Pour un certain nombre de marques de mode, le principal objectif à court terme est d’examiner les tendances géographiques. Il est évident que les dépenses de luxe reprennent de plus belle en Chine et Bain & Co. prévoit que le pays va probablement s’emparer d’une part encore plus importante du marché du luxe à un rythme beaucoup plus rapide que prévu, alors que les économies occidentales connaissent une reprise lente.

Prévisions post-Covid-19

Au-delà des salles de crise, de nombreuses marques commencent à se tourner vers l’avenir et à planifier. Geraldine Wharry, prévisionniste et consultante en tendances, met en garde contre les prédictions irréfléchies sur l’avenir de l’industrie lorsque les mesures de verrouillage et de distanciation sociale prendront fin.

« L’industrie [des prévisions de tendances] a explosé après la Grande Récession lorsque les gens ont commencé à l’utiliser comme un service de gestion des risques pour s’assurer qu’ils prenaient les bonnes décisions », dit-elle.

Mme Wharry ajoute que cela a donné lieu à des collections similaires et a limité la créativité individuelle des designers. Néanmoins, l’ancienne créatrice de mode affirme que les recommandations qu’elle ferait aux entreprises aujourd’hui n’ont pas été radicalement modifiées par la crise. L’une des principales recommandations est que l’industrie de la mode devra trouver un mode d’existence plus durable. « Ce sont des choses que je vous dis depuis des années », dit-elle.

Les analystes des prévisions ont convenu que le choc causé au système par l’épidémie de Covid-19 pourrait forcer les marques à réévaluer leurs modèles d’entreprise. Avec l’annulation des défilés de mode, la fermeture des magasins et l’accumulation croissante de stocks invendus, certaines marques pourraient n’avoir d’autre choix que de changer leur mode de fonctionnement pour survivre.

« Cette pandémie a mis en lumière le fait que les saisons de la mode sont en quelque sorte absurdes », déclare Gordon-Smith. Elle prévoit que les marques de mode adopteront des approches plus dépourvues de tendances et de saisons, avec des collections qui s’inspireront de la vision individuelle de la marque plutôt que d’exploiter les tendances saisonnières changeantes. Elle cite Gucci comme un exemple actuel de cette évolution. « Il y a des clients qui sont intéressés par cette idée en ce moment et qui font évoluer leur propre identité de marque vers quelque chose de plus fort et de plus individuel ».

Il est difficile de savoir comment les consommateurs se sentiront après le 19e anniversaire de la Constitution et les perspectives des consommateurs ne sont pas uniformes d’une région à l’autre. Heuritech travaille actuellement sur une analyse visant à déterminer s’il y a eu des changements significatifs dans le contenu des médias sociaux dans les pays qui sortent de l’isolement.

Néanmoins, les marques qui maintiennent une communauté non liée aux produits ou qui ont construit un modèle qu’elles considèrent comme durable semblent plus positives face à la situation que celles qui sont plus liées au calendrier traditionnel de la mode. Pour Buzasi, le design avec un but précis est l’objectif ultime. « Si l’industrie de la mode peut s’y rallier, alors tout le monde en profitera : le consommateur, le bilan des marques et la planète ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.