La police émiratie déploie une technologie intelligente dans la lutte contre les coronavirus

La police des Émirats arabes unis déploie des casques intelligents capables de prendre la température de centaines de personnes chaque minute dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, rapporte Reuters.

Les casques, qui nécessitent moins de temps et moins de contact que les thermomètres traditionnels, peuvent mesurer la température à une distance de cinq mètres et scanner jusqu’à 200 personnes par minute, déclenchant une alerte si une fièvre est détectée.

L’entreprise chinoise KC Wearable affirme avoir vendu plus de 1 000 de ces casques de thermométrie et avoir reçu des commandes du Moyen-Orient, d’Europe et d’Asie.

« Nous avons mis en place le casque intelligent en cette période de crise, avec COVID-19, dans tous les commissariats de police de Dubaï, ainsi que dans les postes de patrouille dont le devoir exige qu’ils soient en première ligne », a déclaré à Reuters l’officier de police Aly al-Ramsy.

« Dans le cas d’une personne ayant une température élevée, nous prenons les mesures nécessaires pour arrêter la personne … et ensuite la personne est prise en charge par des ambulanciers et conduite à l’établissement médical le plus proche. »

La police de Dubaï utilise les casques pour contrôler les personnes dans les zones densément peuplées, y compris les quartiers isolés.

Les États du Golfe arabe ont intensifié les tests après avoir enregistré un nombre croissant de cas parmi les travailleurs migrants à faible revenu dans des logements surpeuplés.

Les Émirats arabes unis se classent au deuxième rang des six États du Golfe pour le nombre d’infections, avec plus de 8 000 cas et plus de 50 décès. Il ne fournit pas de répartition pour chacun de ses sept émirats.

Comme d’autres pays du monde, les États du Golfe ont déployé des technologies pour lutter contre le virus, notamment des applications pour smartphones qui permettent de suivre les victimes. Les groupes de défense des libertés civiles ont critiqué ces applications comme une atteinte à la vie privée.

(Graphique interactif suivant la propagation mondiale du coronavirus : ici)

Via Reuters

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.