Les 8 Américains les plus riches viennent de gagner 6,2 milliards de dollars en un seul jour

Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, plus de 33 millions d’Américains ont perdu leur emploi, mais le dernier boom boursier crée beaucoup de richesses pour les personnes au sommet, explique Fastcompany.

Le chômage aux États-Unis a atteint un niveau record alors que la pandémie de coronavirus se poursuit. Dans le même temps, le marché boursier est en hausse par rapport aux creux atteints au début de la crise, et les personnes qui possèdent beaucoup d’actions ressentent donc l’effet inverse : Ils gagnent beaucoup d’argent. En un seul jour, les huit hommes les plus riches d’Amérique ont vu leur richesse augmenter de 6,2 milliards de dollars, pour un total de 653,8 milliards de dollars.

Ces chiffres proviennent du Bloomberg Billionaires Index, un classement quotidien des personnes les plus riches du monde, qui est mis à jour avec de nouveaux chiffres à la clôture de chaque jour de bourse à New York. Ils ont été partagés par Warren Gunnels, un conseiller principal du sénateur Bernie Sanders, dans un tweet.

Gunnels a énuméré les gains individuels des huit Américains les plus riches par ordre décroissant. En haut de la liste se trouve Mark Zuckerberg, dont la richesse a augmenté de 1,08 milliard de dollars en un seul jour, suivi de Larry Page (+ 956 millions de dollars), Bill Gates (+ 931 millions de dollars), Sergey Brin (+ 919 millions de dollars), Jeff Bezos (+ 907 millions de dollars), Larry Ellison (+ 634 millions de dollars), Warren Buffet (+ 429 millions de dollars) et Steve Ballmer (+ 353 millions de dollars).

Selon le dernier rapport mensuel du Bureau of Labor Statistics, publié vendredi, 20,5 millions d’Américains ont perdu leur emploi en avril. Ce mois-là, le taux de chômage était de 14,7 %, le plus élevé jamais enregistré depuis la Seconde Guerre mondiale. (Le taux de chômage le plus élevé au plus fort de la Grande Dépression était de 24,9% en 1933 ; en 1941, l’année de Pearl Harbor, le chômage était tombé à 9,9%). Près de 3,2 millions de personnes ont demandé des allocations de chômage la semaine dernière seulement, selon Time, et depuis le début de la pandémie COVID-19, environ 33,5 millions d’Américains ont perdu leur emploi.

Que la bourse soit aujourd’hui à la hausse malgré ces pertes semble paradoxal, ou le comble de la dissonance entre Wall Street et la réalité. Depuis le creux boursier du 23 mars, le S&P 500, le Dow Jones Industrial Average et le Nasdaq Composite ont chacun rebondi de plus de 30 % (bien que le S&P 500 et le Dow soient toujours en baisse depuis le début de l’année). Mais comme Jack Janasiewicz, un stratège de portefeuille chez Natixis Investment Managers, l’a fait remarquer à Bloomberg, « le marché n’est pas l’économie ». Les entreprises, et les particuliers, qui tirent profit de la pandémie dépendent largement de l’automatisation et des innovations technologiques qui fonctionnent dans un monde lointain.

Un rapport d’avril de l’Institute for Policy Studies a révélé que, malgré quelques coups initiaux portés à des personnes fortunées lorsque le marché a chuté au début de la crise du coronavirus, la richesse des milliardaires a rapidement rebondi. En trois semaines, lorsque les premiers coups de la pandémie ont frappé le public américain et que 22 millions de personnes ont perdu leur emploi, la richesse totale des milliardaires américains a augmenté d’environ 10 % – soit 282 milliards de dollars de plus qu’au début du mois de mars, pour une valeur nette combinée de 3 229 milliards de dollars. (Vous avez du mal à saisir ce total ? Jetez un coup d’œil rapide à cette visualisation).

Ces disparités ne font que se poursuivre, comme le montre le tweet de Gunnels. Chuck Collins, directeur du programme sur l’inégalité et le bien commun à l’Institute for Policy Studies et co-auteur de ce rapport d’avril, a fait remarquer à Fast Company dans un mail qu’au cours des sept dernières semaines, « la richesse des milliardaires a augmenté de 371,2 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 12,5 % ». Certains des milliardaires les plus riches sont maintenant encore plus riches cette année qu’ils ne l’étaient en 2019, avant que COVID-19 ne suscite des inquiétudes aux États-Unis. « Notre rapport a vraiment touché un point sensible, indiquant un courant d’alarme et de colère sous-jacent au fait que les milliardaires américains ne sont pas seulement en train de se distancer socialement, mais aussi économiquement », dit-il. « Ce que je trouve troublant, c’est que le fait que les milliardaires gagnent si gros, en même temps que les profits de la pandémie, sape notre sens de la solidarité nationale, l’unité dont nous avons besoin pour sortir de ce cauchemar et reprendre nos vies ».

Via Fastcompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.