👀 đŸ€” Court fil Tweeter đŸ§” de Jack Clark : Jouer avec l’idĂ©e que nous allons Ă©valuer la gĂ©opolitique du 21e siĂšcle Ă  travers le prisme des « empires de l’information »

Il sera de plus en plus Ă©vident que les boucles d’OODA basĂ©es sur l’IA vont dĂ©finir la dynamique concurrentielle dans de nombreux domaines de la vie.

Qu’est-ce que cela signifie ? Nous commencerons Ă  examiner les États en termes de capacitĂ© Ă  comprendre rapidement les choses qui se passent autour d’eux, Ă  analyser ces informations et Ă  Ă©laborer des politiques en consĂ©quence (voir : les diffĂ©rentes rĂ©ponses Ă  la COVID sont gĂ©nĂ©ralement fonction de tests/mesures).

Nous constaterons Ă©galement que certains États adopteront des technologies de surveillance pour augmenter massivement la vitesse de leurs boucles d’OODA. La Chine le fait dĂ©jĂ  en grande partie grĂące Ă  l’intĂ©gration civilo-militaire des technologies de surveillance. Mais d’autres États explorent Ă©galement cette voie : le Royaume-Uni, TaĂŻwan, Singapour, etc.

Je pense que les implications Ă  long terme de ce genre de choses sont assez difficiles pour les gens qui aiment les dĂ©mocraties, la souverainetĂ© individuelle et les notions gĂ©nĂ©rales de libertĂ©. Il va y avoir une pression Ă©conomique et sĂ©curitaire importante pour que les États numĂ©risent et analysent tout.

Quels sont les choix qui s’offrent Ă  nous quant Ă  la maniĂšre dont cela se dĂ©roulera ? Comment pouvons-nous mieux guider les diffĂ©rents États vers des rĂ©sultats diffĂ©rents ? Et comment l’Ă©volution des technologies qui soutiennent des boucles OODA plus rapides, comme l’IA, influencera-t-elle la gĂ©opolitique ici ? J’essaie de rĂ©flĂ©chir Ă  tout cela !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.