Un précieux cognac rare récupéré d’un naufrage de 1917

Les chasseurs de trésors scandinaves ont découvetr un trésor qui mérite un toast. La société suédoise de recherche et de sauvetage Ocean X Team aurait récupéré des centaines de bouteilles de cognac sur un navire qui a coulé en 1917 en mer Baltique.

Le navire à vapeur suédois, connu sous le nom de S.S. Kyros, a été détruit par un sous-marin allemand pendant la Première Guerre mondiale en raison de sa cargaison de « contrebande ». Selon un communiqué partagé par l’équipe OceanX, le navire venait de France et était censé atteindre Saint-Pétersbourg après avoir traversé la Suède, mais n’est jamais arrivé jusque-là. Heureusement, personne n’a été tué lors de l’attaque et l’équipage a été transféré sur un autre navire et est retourné en Suède.

 

Au moment de son naufrage, le navire, rempli de boissons gazeuses, transportait 50 caisses de cognac De Haartman & Co. et 15 caisses de liqueur bénédictine (cette marque a été créée par des moines il y a 500 ans et appartient aujourd’hui à Bacardi).

L’épave, qui se trouve à 75m sous la surface dans les eaux internationales entre la Suède et la Finlande, a été découverte pour la première fois en 1999. Depuis cette découverte, des plongeurs et des véhicules sous-marins sans pilote (ROV) ont accédé à plusieurs reprises au S.S. Kyros, fortement endommagé, dans le cadre d’un projet de recherche et de sauvetage qui a débuté il y a une vingtaine d’années.

Le mois dernier, l’équipe de l’Ocean X Team a enfin pu récupérer ce véhicule centenaire. Mieux encore : le cognac pouvait encore être bu. Le professeur Amanda Schuster, rédacteur en chef de la revue Alcohol, a déclaré au New York Times que la potabilité dépendrait de nombreux facteurs, comme le type de cognac et de liqueur dans les bouteilles, le moment exact où elles ont été scellées et si de l’eau de mer ou des bactéries se sont introduites ou non.

Bien sûr, même si l’eau-de-vie a tourné, c’est une découverte capitale. « Ce n’est pas seulement une découverte de cognac et de liqueur rares, mais aussi une partie de l’histoire de l’ancienne Russie impériale », a écrit l’équipe d’Ocean X.

En effet, dans une vidéo YouTube partagée par l’équipe Ocean X Team, un explorateur raconte qu’il a également récupéré un étui en cuir contenant une partie d’un pistolet Luger allemand et une balle. Ce que le pistolet allemand faisait sur un navire suédois est un mystère maritime pour un autre jour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.