La vie secrète des champignons

Cet article est un bon aperçu de certaines des voix les plus importantes sur les mycéliums et les champignons, aujourd’hui et dans le passé. Il couvre Wasson, Leary, la psilocybine, Entangled Life de Merlin Sheldrake qui vient de sortir, Paul Stamets, la mycoremédiation, la mycologie radicale, Toby Kiers et The Mushroom at the End of the World d’Anna Lowenhaupt Tsing.

Entangled Life: How Fungi Make Our Worlds, Change Our Minds, and Shape Our Futures sur Amazon.

Mycelium Running: How Mushrooms Can Save the World, sur Amazon.

The Mushroom at the End of the World d’Anna Lowenhaupt Tsing sur Amazon.

On estime qu’il existe un million et demi d’espèces de champignons, bien que près de 90 % d’entre elles soient encore inconnues. Avant que les plantes ne mesurent plus d’un mètre de haut, et avant qu’un animal doté d’une colonne vertébrale ne sorte de l’eau, la terre était parsemée de champignons de deux étages de haut, ressemblant à des silos, appelés prototaxites. […]

Ce sont des organismes humbles mais étonnamment polyvalents, « qui mangent de la roche, fabriquent du sol, digèrent des polluants, nourrissent et tuent des plantes, survivent dans l’espace, induisent des visions, produisent de la nourriture, fabriquent des médicaments, manipulent le comportement des animaux et influencent la composition de l’atmosphère terrestre ». […]

Chaque année, les champignons produisent plus de cinquante mégatonnes de spores. Certains champignons sont capables d’efforts ponctuels au cours desquels les spores sont catapultées dans l’air à des vitesses de cinquante-cinq miles à l’heure.

Pour en savoir plus, poursuivez votre lecture sur The NewYorker.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.