Les masques de fitness de Reebok laissent présager un avenir encore plus dystopique

Ces trois versions offrent un étrange aperçu de l’avenir du fitness.

Si vous aimez courir ou faire du vélo, vous êtes probablement à la recherche d’un masque qui vous permette de vous entraîner confortablement et en toute sécurité en pleine pandémie.

Cela peut être difficile à trouver, car la plupart des masques de fitness actuellement sur le marché ne sont pas conçus pour filtrer les particules, mais plutôt pour simuler de faibles niveaux d’oxygène afin de faciliter l’entraînement à la course à haute altitude et d’améliorer la condition cardio-respiratoire. Aujourd’hui, Reebok travaille sur des masques pour répondre au besoin actuel de revêtements faciaux qui n’interfèrent pas avec les performances, mais il réfléchit également à l’avenir sur l’apparence des masques de fitness dans des décennies.

Certains experts pensent que l’augmentation des niveaux de pollution, associée à des pandémies plus fréquentes, pourrait faire en sorte que les masques fassent partie de nos entraînements bien après la fin de la crise actuelle.

« C’est malheureusement la nouvelle norme », déclare Don Albert, responsable du laboratoire d’innovation européen de Reebok, connu sous le nom de Centre de création. « Dans de nombreuses régions du monde, en particulier en Asie, les gens portent régulièrement des masques pour s’entraîner à l’extérieur. Le coronavirus ne fait qu’augmenter le besoin de masques ».

Albert et son équipe ont esquissé trois prototypes de masques qui protégeraient les athlètes des particules dangereuses présentes dans l’atmosphère tout en recueillant des informations sur les niveaux d’oxygène et autres éléments vitaux du porteur afin qu’il puisse augmenter ses performances. Pour l’instant, l’équipe en est encore aux premiers stades de la conception, mais ces masques offrent un aperçu de notre avenir dystopique. « C’était vraiment un exercice pour imaginer à quoi ressemblera l’avenir du fitness », dit Albert. « Et si nous pouvions créer un masque que les gens ne doivent pas seulement porter, mais qu’ils veulent vraiment porter ? »

Voici un premier regard exclusif sur les représentations que Reebok a créées de trois masques de fitness futuristes.

[Image : Reebok]

Le masque sensoriel

Ce masque ressemble le plus à celui que nous voyons autour de nous maintenant. Mais alors que la plupart des masques obscurcissent le visage, celui-ci a un écran clair autour de la bouche. Les recherches menées par les utilisateurs de Reebok ont montré que les gens considèrent le sport comme une activité sociale et, par conséquent, ils aiment pouvoir exprimer leurs émotions et voir le visage des autres également. Ce masque filtre les particules mais permet également à son porteur de communiquer avec son entourage. Albert envisage que ce masque soit équipé de capteurs qui suivent le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire du porteur, qui seraient capturés dans une application.

[Image : Reebok]

Le masque d’immersion

Ce masque est le plus étrange. Il comporte un écran transparent qui s’étend sur tout le visage et comprend une cagoule et un respirateur pour offrir une couverture complète. Vous pouvez imaginer l’utiliser dans un endroit où vous pourriez être exposé à des produits chimiques dangereux, mais où vous voulez quand même faire une bonne course. Il est conçu pour offrir au porteur une grande protection contre les éléments, tout en lui permettant de respirer librement, grâce au respirateur.

La couverture de ce masque signifie également qu’il a le potentiel d’offrir le plus de données, puisqu’il sera doté de capteurs sur tout le visage et la tête. Albert envisage d’associer ce masque à une application pour aider le porteur à améliorer ses performances, quelle que soit l’activité qu’il pratique. Il pourrait également ajuster les conditions à l’intérieur du masque, de la température aux niveaux d’oxygène.

Albert dit qu’il pourrait faire chaud dans les climats chauds, donc qu’il serait préférable pour les espaces à température contrôlée où vous pourriez avoir peur d’être infecté (encore une fois, ce sont des situations extrêmes qu’il envisage). Et si le masque nous paraît étrange, il pourrait ne pas l’être dans un monde où tout le monde est habitué à porter un masque tout le temps. « Il existe des normes culturelles concernant le port des masques », explique Albert. « À l’avenir, plus les gens porteront de masques, moins ils nous sembleront étranges.

[Image : Reebok]

Le masque de symbiose

Albert dit que c’est le plus ambitieux des masques. Il s’agit d’un appareil respiratoire incorporant des matières organiques, telles que des algues ou de la mousse, qui purifieraient l’air en absorbant le dioxyde de carbone de l’atmosphère et en libérant de l’oxygène. Dans ce cas, le masque filtrerait également les particules dangereuses, par exemple les virus. « Nous avons déjà vu comment les algues sont utilisées pour purifier l’air pollué, nous pensons donc qu’il pourrait s’agir d’un système de purification naturel sur un masque », explique Albert.

Bien que Reebok ne travaille pas activement à la production de ces masques, Albert pense que ces rendus pourraient informer sur la façon dont la société envisage l’avenir des masques. Après tout, la crise actuelle a montré clairement que les marques de sport vont devoir investir dans des masques de fitness dans les années à venir. Dans le futur, Albert pense qu’un masque pourrait être une condition préalable à la pratique du sport.

Via Fastcompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.