Le « Frankenstein » qui n’en était pas un : Une évaluation réaliste de la Chine d’aujourd’hui

De l’astucieux MacroPolo, le « groupe de réflexion interne de l’Institut Paulson de Chicago », un article qui tente de mettre en perspective les opinions stéréotypées que nous lisons et entendons souvent au sujet de la Chine. Après avoir rattrapé son retard pendant plusieurs décennies, le pays est en train de construire le présent, en étant à la pointe ou à la pointe du défi dans un certain nombre de domaines technologiques, et il semble tourner le dos à une croissance sans fin du PIB. Alors que pendant si longtemps, le modèle de progrès était le modèle américain, que pourrait bien vouloir changer la Chine pour adopter ce modèle, veut-elle façonner le nouveau, et les États-Unis la laisseront-ils faire ?
(Via Johannes Klingebiel)

La Chine est devenue le « moment Spoutnik » par tous les temps, dont l’Amérique a besoin pour la sortir de sa complaisance et relever le défi. Mais de tels récits reflètent rarement les complexités de la deuxième économie mondiale et du pays le plus peuplé. […]

Si la Chine est désormais compétitive dans plusieurs domaines technologiques, elle n’a pas non plus réinventé l’avenir. Au lieu de cela, Pékin s’est efforcé de déployer le présent. […]

La terre sous la fixation du PIB s’est déjà déplacée. L’impact profond que ce changement aura sur le modèle de croissance chinois à moyen et long terme ne doit pas être sous-estimé. […]

La Chine est clairement insatisfaite de certaines caractéristiques du système actuel, et avec ses capacités et son influence croissantes, elle veut modifier ces caractéristiques pour mieux servir ses propres intérêts.

Via MacroPolo

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.