Nous avons une rare occasion de créer une société plus forte et plus équitable

« Alors que les politiciens se sont concentrés sur la manière de distribuer un plan de « stimulation économique », ce débat est insuffisant car il ne porte que sur le rétablissement des revenus antérieurs. Au contraire, un avenir plus résistant exige l’intégration des différentes dimensions de l’inégalité qui sont intimement liées mais souvent « invisibles » ».


Pour atteindre cet objectif de résilience, il faut bien comprendre quels aspects de la société doivent être renforcés. S’il est essentiel que les décideurs politiques tiennent compte des disparités de revenus, ils doivent également élargir leur champ d’action. La crise met en évidence les liens profondément ancrés entre les multiples dimensions des inégalités dans la société. Qui peut se permettre de risquer une infection ? Qui peut porter un masque en public sans avoir à réfléchir au profilage racial ? Qui assume les responsabilités de garde d’enfants lorsque les parents peuvent travailler à la maison ? (C’est une tendance que l’on peut observer dans notre propre domaine, les soumissions de revues – la monnaie de la réussite scolaire – révélant des écarts plus importants entre les sexes depuis le début de la pandémie). Ces inégalités ont toujours été présentes dans notre société, mais la pandémie est unique en ce sens qu’elle les met toutes en évidence simultanément.

Les inégalités étant multidimensionnelles, les débats politiques doivent l’être également. Alors que les hommes politiques se sont concentrés sur la manière de distribuer un plan de « relance économique », ce débat est insuffisant car il ne porte que sur le rétablissement des revenus antérieurs. Au contraire, un avenir plus résilient exige une intégration des différentes dimensions de l’inégalité qui sont intimement liées mais souvent « invisibles ».

La race, le sexe, l’âge et le statut socio-économique, entre autres dimensions, ont toujours été des « lignes de faille » le long desquelles les inégalités se divisent, mais cette crise nous aide à voir ces lignes plus clairement, et tout à la fois. Maintenant que ces lignes de faille ont été mises en évidence, les politiciens des deux côtés de l’allée ne peuvent plus prétendre qu’elles n’existent pas, ou ne s’en occuper qu’une à la fois. Si l’on fait disparaître une ligne de faille tout en laissant les autres sans contrôle, la société sera exposée aux mêmes menaces qu’elle connaît actuellement. Pour renforcer la société dans son ensemble, nous devons considérer le système comme un tout.

Un article de Behaviouralscientist

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.