đŸ€Ź đŸ‡·đŸ‡ș dĂ©versement de pĂ©trole dans le cercle arctique crĂ©e l’Ă©tat d’urgence en Russie

« Le dĂ©versement a provoquĂ© la fuite de 20 000 tonnes de gazole dans une riviĂšre du cercle arctique. La sociĂ©tĂ© responsable, Norilsk Nickel, suggĂšre que la fuite a pu ĂȘtre causĂ©e par le dĂ©gel du permafrost qui a endommagĂ© un rĂ©servoir de stockage de pĂ©trole ».


Comme nous l’avons dĂ©jĂ  notĂ©, cela ressemble de plus en plus Ă  la fin des temps. Maintenant, en plus des nuages de sauterelles et des phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques Ă©tranges, il y a eu une Ă©norme marĂ©e noire dans le nord de la Russie ce week-end, faisant virer au rouge foncĂ© une Ă©tendue d’eau de 7,5 miles.

Cette marĂ©e noire a provoquĂ© la fuite de 20 000 tonnes de gazole dans une riviĂšre du cercle polaire arctique. L’entreprise responsable, Norilsk Nickel, suggĂšre que la fuite a pu ĂȘtre causĂ©e par le dĂ©gel du permafrost qui a endommagĂ© un rĂ©servoir de stockage de pĂ©trole. Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine ne l’a apparemment dĂ©couvert qu’aprĂšs que les gens aient commencĂ© Ă  poster des photos de la riviĂšre rouge sur les mĂ©dias sociaux, deux jours aprĂšs le dĂ©but de la fuite.

Poutine a maintenant dĂ©clarĂ© l’Ă©tat d’urgence dans la ville voisine de Norilsk afin de libĂ©rer davantage de ressources pour le nettoyage, qui pourrait coĂ»ter 1,5 milliard de dollars et prendre entre cinq et dix ans. Greenpeace a comparĂ© le dĂ©versement Ă  la catastrophe de l’Exxon Valdez en Alaska en 1989, et une enquĂȘte criminelle a Ă©tĂ© lancĂ©e sur la compagnie d’Ă©nergie responsable.

Les usines de la rĂ©gion ont fait de Norilsk l’un des endroits les plus polluĂ©s du monde. Alexei Knizhnikov, du Fonds mondial pour la nature, a dĂ©clarĂ© que le dĂ©versement est considĂ©rĂ© comme le deuxiĂšme plus important de l’histoire moderne de la Russie. Il a ajoutĂ© que le carburant diesel est plus lĂ©ger que le pĂ©trole, donc il est susceptible de s’Ă©vaporer plutĂŽt que de couler, mais qu’il est Ă©galement « plus toxique Ă  nettoyer« .

« L’incident a eu des consĂ©quences catastrophiques et nous en verrons les consĂ©quences pour les annĂ©es Ă  venir », a dĂ©clarĂ© Sergey Verkhovets, coordinateur des projets arctiques pour le WWF Russie, dans un communiquĂ©. « Nous parlons de poissons morts, de plumage d’oiseaux polluĂ© et d’animaux empoisonnĂ©s ».

Lire l’article de The Cut

Consultez Ă©galement cet article du Figaro Science sur le gel du permafrost

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.