Des designers d’Afrique de l’Ouest explorent des mondes virtuels

Les plus grands noms de la mode de luxe en Afrique de l’Ouest discutent du potentiel des défilés de mode numériques et du marketing, rapporte Vogue Business.

En mai dernier, la créatrice congolaise Anifa Mvuemba, fondatrice de la marque de mode Hanifa, a mis en scène un défilé de mode virtuel hors du commun sur Instagram Live, en utilisant des rendus 3D magnifiquement conçus au lieu de modèles. Le défilé a connu un succès mondial sans précédent, à la fois sur les médias sociaux et dans la presse grand public – sans doute l’un des moments de verrouillage de la mode.

La réalisation de Mvuemba a mis en évidence le potentiel de la technologie pour transformer le défilé de mode numérique en un spectacle envoûtant. Elle a également mis en lumière l’innovation dans le monde de la mode en Afrique de l’Ouest, où les créateurs sont impatients de réinventer leurs stratégies de marketing en cette période de verrouillage.

Outre Hanifa, d’autres labels ouest-africains tels que David Tlale, Christie Brown et Allëdjo Studios ont lancé des collections ces dernières semaines par le biais de défilés virtuels ou de lookbooks sur des plateformes sociales. Kassim Lassissi, un designer béninois de la marque Allëdjo, a même trouvé un DJ en direct pour animer son lancement sur Instagram. L’expérience virtuelle, semble-t-il, a été véritablement adoptée par la mode de luxe africaine.

Vogue Business a demandé à des personnalités influentes de la scène de la mode ouest-africaine de partager leurs points de vue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.