L’entreprise américaine de Muji déclare faillite

Muji USA a déposé son bilan vendredi, le dernier détaillant à avoir été touché par le coronavirus. (Via Fastcompany)

La filiale américaine de la marque japonaise, connue pour ses articles de papeterie, ses articles ménagers et ses vêtements, a déclaré qu’elle restructurait ses activités afin « d’assurer la santé, la croissance et la viabilité futures de l’entreprise ». Les opérations internationales de Muji, et son siège social japonais, ne seront pas affectés par cette décision.

« Muji a ressenti les effets dévastateurs de la pandémie COVID-19 sur la vente au détail en magasin », a déclaré Santoshi Okazaki, PDG de Muji USA, dans un communiqué.

Ce n’est que le dernier détaillant à avoir déclaré faillite suite à la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus. Rien que cette semaine, Brooks Brothers et Sur La Table ont tous deux demandé la protection du chapitre 11 ; plus tôt dans l’année, Nordstrom, J.C. Penney et Neiman Marcus l’avaient également fait.

Dans sa déclaration, Muji a déclaré qu’elle continuerait à exploiter tous ses magasins de détail aux États-Unis et qu’elle s’efforcerait d’offrir une expérience d’achat sûre dans ses près de 20 magasins, principalement à New York et en Californie. Mais au fil du temps, Muji prévoit de commencer à fermer des magasins de briques et de mortier pour se concentrer sur le e-commerce. Ceci afin de rester en phase avec le comportement des consommateurs dans le monde post-COVID, dans lequel beaucoup de gens ne se sentent pas à l’aise pour faire des achats en magasin, et peuvent les éviter pendant des mois.

Via Fastcompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.