Les grandes marques parient gros sur la livraison des produits d’épicerie

Des marques comme Walmart, Target et Uber donnent la priorité à la livraison des produits d’épicerie. Alors que de plus en plus d’entreprises trouvent des moyens de répondre à cette tendance croissante et de perfectionner l’exécution des livraisons, les consommateurs pourraient ne plus jamais avoir envie de mettre les pieds dans une épicerie.

Supermarché numérique

Les courses sont devenues un véritable exploit pendant la pandémie, et même lorsque les restrictions se relâchent, les acheteurs ne sont pas très pressés de sortir dans les rayons. La nouvelle tendance est de se faire livrer les courses.

  • Le mois dernier, les ventes de produits d’épicerie en ligne ont été estimées à 7,2 milliards de dollars, soit le plus haut niveau jamais atteint.

  • C’est une augmentation de plus de 9 % par rapport aux 6,6 milliards de dollars du mois de mai.

  • Le nombre de commandes en ligne est également passé de 73,5 millions en mai à 85 millions en juin, ainsi que le nombre de clients : 43 millions et 45,6 millions, respectivement.

C’est un énorme pic par rapport aux données de l’année dernière. En août 2019, les ventes d’épicerie en ligne ont atteint un pic de 1,2 milliard de dollars pour 16,1 millions de commandes et 16,1 millions de clients.

Prendre note

Compte tenu de la forte demande d’achats en ligne, certaines grandes marques revoient leur stratégie afin de tirer profit de la tendance.

  • Le service d’abonnement Walmart+ de Walmart, qui sera bientôt lancé, comprendra la livraison de produits alimentaires frais, la possibilité de réserver des créneaux de livraison et des notifications d’ouverture de créneaux.

  • Target vous permet désormais d’ajouter des produits frais et surgelés dans plus de 400 magasins du Midwest, et prévoit de le déployer dans tous ses établissements avant les vacances.

  • Uber a commencé à livrer des produits alimentaires à Miami et Dallas ce mois-ci après avoir offert ce service à certaines villes du Canada et d’Amérique latine par l’intermédiaire de Cornershop, dont Uber a acquis la majorité des parts en octobre.

En dépit de quelques mésaventures qui ont initialement fait fuir les gens, les achats et les services de livraison d’épicerie en ligne continuent d’augmenter. Avec une exécution sans faille, les achats en ligne deviendront facilement une ressource essentielle pour les acheteurs qui veulent minimiser les risques pour la santé, et une entreprise prometteuse pour les marques qui veulent doubler les profits dans l’industrie alimentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.