Un nombre croissant de recherches met en évidence la pression qui pèse sur notre capacité à lire, comprendre, traiter et agir sur le flot d’informations auquel nous sommes confrontés

Certains des plus grands événements de 2020 ont demandé plus de temps, plus d’action directe et ont été plus exigeants sur le plan émotionnel que d’habitude. Le résultat ressemble à une attaque de déni de service mental (DDoS) qui nuit à notre santé mentale, permet à la désinformation de se développer et rend même le travail de diffusion de l’information plus difficile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.