Avec TikTok sur la sellette, une série d’alternatives est prête à prendre la relève

Avec les pays qui commencent à fermer TikTok, une foule d’applications alternatives de partage de vidéos, comme Roposo et Triller, ont leur chance de briller. Les récentes annonces de TikTok visant à plaire à l’Occident sont peut-être la seule chose qui permet de garder les lumières de l’application allumées en dehors de la Chine.

Si l’horloge s’arrête sur TikTok…

Les responsables américains pesant la décision d’interdire TikTok, l’Inde mène la charge pour obliger les utilisateurs à trouver des applications pour prendre sa place. Le pays a interdit TikTok et 58 autres applications basées en Chine le 29 juin.

Voici les gagnants potentiels à ce jour :

  • Roposo. L’application de partage de vidéos basée en Inde a été téléchargée 13,3 millions de fois après l’interdiction de TikTok, soit une augmentation de 142 %.

  • Zili. L’une des rares applications chinoises qui n’a pas été interdite, le nombre d’installations a augmenté de 167 % pour atteindre 8 millions de téléchargements.

  • Dubsmash. Les installations de l’entreprise de Brooklyn ont été catapultées de 321 %, avec 610 000 installations supplémentaires.

Mais la meilleure plateforme pour la domination est Triller, qui a indiqué en décembre 2019 qu’elle comptait 26,5 millions d’utilisateurs actifs.

Facebook, qui sent le sang dans l’eau, se prépare à lancer son propre concurrent de TikTok, Instagram Reels, le mois prochain.

 

Rachat

TikTok fait tout ce qui est en son pouvoir pour garder un pied dans les États-Unis.

La société a également lancé un fonds de 200 millions de dollars pour payer les créateurs populaires de TikTok. Il pourrait s’agir d’un plan détourné pour mettre les bénéficiaires en colère si les États-Unis débranchent l’application et coupent des revenus précieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.