Près de 40 % des organisations à but non lucratif sont en danger… à moins que les entreprises ne réinventent la charité

Avec la réduction des recettes des entreprises du à la COVID, les dons de charité aux organisations à but non lucratif font partie des premières dépenses effacées du bilan. La récession pourrait mettre hors service jusqu’à 40 % des organisations à but non lucratif. Si ces organisations espèrent survivre, les entreprises devront peut-être réajuster leurs plans d’affaires pour faire de la charité une partie intégrante de leur mission.

Pas de feuilles sur l’arbre des dons

La pandémie ne tue pas seulement les profits, comme l’a révélé Candid, un service d’information qui se concentre sur les organisations à but non lucratif, dans son évaluation de 300 000 organisations.

  • Sur une période de 12 à 18 mois, 11 % des organisations à but non lucratif, soit environ 35 000, devraient fermer par manque de financement.
  • Mais ce chiffre pourrait atteindre 38 % si la tendance économique se poursuit.
  • Au cours d’une année normale, seules 4 % des organisations à but non lucratif ferment leurs portes.
  • Les organisations à but non lucratif axées sur les arts pourraient être les plus touchées.

Les événements actuels, comme le mouvement Black Lives Matter et l’inégalité des revenus, réorientent les contributions caritatives des entreprises, qui passent de préoccupations plus globales, comme la pénurie d’eau, à des efforts plus domestiques, comme la justice raciale.

Actions caritatives

Pour que les contrôles restent fluides, des consultants à but non lucratif conseillent aux entreprises de mieux s’impliquer dans leurs plans d’affaires. Certaines entreprises créent un cadre pour un tel changement :

  • L’initiative « 1% pour la planète » de Patagonie consacre 1% des ventes annuelles à des groupes environnementaux de base.
  • L’entreprise de Warby Parker se concentre sur son programme « Buy a Pair, Give a Pair », qui s’est réorienté vers la fourniture de ressources aux travailleurs de la santé.

En associant plus étroitement les dons caritatifs à la mission de l’entreprise, les organisations à but non lucratif ont de meilleures chances de survivre lorsque l’économie est touchée et que les entreprises doivent réduire leurs dépenses supplémentaires.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.