Une bataille épique : Fortnite

Vous savez quand une bataille business est un enjeu important ? Quand l’entreprise de 17 milliards de dollars est l’outsider.

Le drame a commencé lorsque la société qui possède le jeu vidéo Fortnite, Epic Games, a jeté l’équivalent d’une poubelle enflammée de la Silicon Valley au siège d’Apple : Elle a ajouté une fonction de paiements directs à son application.

C’est une déclaration de guerre. Tous les produits vendus sur l’App Store d’Apple doivent utiliser le système d’achat intégré à l’application, qui prend jusqu’à 30 % de chaque achat. Les développeurs ont critiqué ce système pendant des années, arguant qu’il désavantage tous ceux qui essaient de faire démarrer une application autre que l’App Store.

Apple a riposté en virant Fortnite de l’App Store – ce qu’Epic avait anticipé et préparé avec une campagne de relations publiques sur le thème de 1984 parodiant la publicité iconique d’Apple. Epic a terminé la journée en poursuivant Apple en justice.

Quelques heures plus tard, Google s’en est mêlé, retirant Fortnite du Google Play Store pour la même raison qu’Apple.

Zoom arrière : Avec Fortnite parmi les jeux les plus populaires sur iOS, Epic est l’un des rares joueurs ayant la puissance de feu nécessaire pour affronter l’App Store. Et il attire l’attention sur la politique de paiement d’Apple avant que les brûlures du PDG Tim Cook n’aient fini de cicatriser après la grillade antitrust du mois dernier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.