Les ressources minérales de conflit (3TG : tantale, étain, tungstène, or et cobalt) utilisées dans les produits informatiques financent les guerres et conduisent à des violations des droits de l’homme

Les minéraux de conflit utilisés dans les produits informatiques sont connus pour alimenter les guerres et les violations des droits de l’homme. Les méthodes d’extraction dangereuses entraînent également de graves problèmes de santé pour les travailleurs et une dégradation de l’environnement dans les communautés où ils vivent.

Près de 40 % des conflits domestiques actuels sont liés aux ressources naturelles d’une manière ou d’une autre. Les minéraux tels que l’étain, le tantale, le tungstène, l’or et le cobalt sont utilisés dans des composants vitaux des produits informatiques et sont classés comme des minéraux de conflit car ils sont liés aux conflits armés et aux violations des droits de l’homme dans les régions du monde où ils sont extraits. Le travail forcé et le travail des enfants sont courants, tout comme la violence, la corruption et la dégradation généralisée de l’environnement.

Des substances toxiques telles que le mercure sont utilisées pour extraire les minéraux. Les travailleurs entrent en contact avec ces substances sans aucun équipement de protection et le sol et l’eau sont également pollués. Ces mines, pour la plupart artisanales et de petite taille, sont situées dans des régions reculées, peu équipées et où l’accès aux soins de santé est limité.

Les minéraux de conflit financent la guerre

Les problèmes surviennent souvent dans des pays qui possèdent des gisements de ressources naturelles de grande valeur et où l’état est faible ou inexistant. Pour contrôler l’industrie minière rentable, des groupes de guérilla violents ou des forces armées occupent une zone, maltraitent les travailleurs et utilisent le produit des ventes de minerais pour financer d’autres conflits. Les minéraux sont souvent commercialisés illégalement et pour maintenir leurs opérations, ces groupes s’opposent et sapent tout effort de paix. Le développement de la société civile et d’un gouvernement démocratique et stable permettrait de mettre en place des lois et des règlements susceptibles d’empêcher cette activité illégale.

[infographic-conflit-minéraux-cobolt]

 

Ce qui ajoute à la complexité, c’est que la majorité des mines sont artisanales et à petite échelle, ce qui est plus difficile à contrôler. Alors que l’exploitation minière industrielle emploie de 7 à 9 millions de personnes à l’échelle mondiale, plus de 100 millions de personnes dans 80 pays sont actives dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle.

Mettre un terme brutal au commerce illégal conduirait donc à une crise humanitaire. C’est pourquoi les institutions internationales, les législateurs et les ONG tentent de trouver des moyens d’améliorer la situation des communautés qui dépendent des activités minières dans les zones touchées par les conflits.

Initiatives multipartites visant la responsabilité et la traçabilité

Plusieurs initiatives visent à rendre les pratiques de travail plus sûres, à éliminer le travail des enfants et à assurer une meilleure traçabilité des matériaux extraits, de la mine à la fonderie et enfin à la fabrication et à l’assemblage.

Le guide de l’OCDE sur la diligence raisonnable pour des chaînes d’approvisionnement responsables en minéraux provenant de zones touchées par des conflits et à haut risque : Afin de prévenir l’utilisation potentielle de minéraux à risque, les propriétaires de marques exigent des fournisseurs qu’ils divulguent l’origine de leurs approvisionnements en minéraux de conflit en utilisant un modèle de questionnaire tel que le Responsible Minerals Initiative (RMI), le Conflict Minerals Reporting Template (CMRT) ou similaire.

Responsible Minerals Initiative (RMI) : Les membres contribuent à un certain nombre d’outils et de ressources, notamment le modèle de rapport sur les minéraux de conflit (CMRT), soutiennent les programmes d’approvisionnement dans la région et le processus d’assurance des minéraux responsables, et aident les entreprises à faire des choix informés sur les minéraux d’origine responsable dans leurs chaînes d’approvisionnement.

Le Partenariat européen pour les minéraux responsables (EPRM) : Un partenariat multipartite établi dans le but de créer de meilleures conditions sociales et économiques pour les travailleurs des mines et les communautés minières locales, en augmentant le nombre de mines qui adoptent des pratiques minières responsables dans les zones de conflit et à haut risque.

Initiative pour un cobalt responsable (RCI) : Un programme lancé par la Chambre de commerce chinoise pour les métaux, les minéraux et les produits chimiques. Un certain nombre d’entreprises participent à des actions collectives pour faire face aux risques sociaux et environnementaux dans la chaîne d’approvisionnement du cobalt.

Ce que vous pouvez faire (quand vous êtes une entreprise qui utilise ses ressources minérales) :

Demandez à vos fournisseurs s’ils font partie d’un programme mondial multipartite qui soutient les programmes d’approvisionnement responsable pour au moins 3TG et le cobalt.

Dites à vos fournisseurs que vous souhaitez une approche responsable de l’approvisionnement en minéraux. Vérifiez s’ils sont transparents sur leur site web en ce qui concerne leur chaîne d’approvisionnement en minéraux.

Comment la certification TCO permet de progresser vers un approvisionnement responsable en minéraux

TCO Certified établit des critères pour un approvisionnement responsable en minéraux dans tous les pays où l’extraction de minéraux de conflit est présente. Leur objectif est de soutenir le développement d’une industrie minière légitime qui bénéficie directement aux personnes dont la subsistance en dépend.

Les propriétaires de marques doivent faire preuve de diligence raisonnable dans la chaîne d’approvisionnement en identifiant les minéraux à risque dans le produit et en traçant la chaîne d’approvisionnement d’au moins 3TG et de cobalt en amont, jusqu’aux fonderies et raffineries.

Pour faciliter la diligence raisonnable, les propriétaires de marques doivent faire partie d’un programme régional établi, impliquant plusieurs parties prenantes et visant à soutenir les communautés minières et locales légitimes.

Tous les propriétaires de marques doivent avoir une politique publique globale pour l’approvisionnement responsable en minéraux. Cette politique doit être communiquée à la chaîne d’approvisionnement.
Dans leur définition des minéraux de conflit, ils incluons les 3TG (tantale, étain, tungstène et or) et aussi le cobalt.

TCO Certified est la certification de durabilité la plus complète au monde pour les produits informatiques. Elle vous aide à faire des choix de produits responsables qui orientent l’industrie dans une direction durable. En utilisant TCO Certified, vous aidez également votre organisation à franchir une nouvelle étape en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Via TCOcertified

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.