Comment les Néerlandais ont inventé notre monde

La première « révolution bourgeoise » n’a pas été la Révolution française de 1789, affirme l’auteur, mais plutôt la Révolte hollandaise qui a commencé à la fin du XVIe siècle. Elle a conduit à une République, aux débuts du proto-capitalisme, à la domination du commerce, à une nation plus libre, et à un âge d’or pour les Néerlandais… construit en grande partie sur le colonialisme et l’esclavage.

Bien qu’il n’y ait fait référence que brièvement dans des phrases éparses dans ses œuvres, Karl Marx a également compris la signification de la révolte hollandaise et de la République hollandaise comme un moment clé de l’ascension historique de la bourgeoisie et du passage du féodalisme au capitalisme. […]

La révolte portait sur la religion mais aussi sur l’argent, et sur le droit des bourgeois à le faire. […]

La position de Spinoza sur la liberté de religion était intimement liée à ses vues plus larges sur la liberté de pensée et d’expression. En 1670, il a écrit que « dans un État libre, chaque homme peut penser ce qu’il veut et dire ce qu’il pense ».

Toutes ces tendances ont fait de la Hollande le pays le plus riche et le plus libre d’Europe à l’époque, un refuge pour les réfugiés politiques comme Spinoza et Locke, à la pointe des derniers développements en matière d’art, de science et de philosophie, la première société de consommation engloutissant les produits de luxe du monde entier. La société bourgeoise a trouvé sa première expression infantile libre dans la Hollande du XVIIe siècle.

Via Unherd

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.