Les protestations et les tensions s’intensifient autour du projet aurifère d’Amulsar en Arménie

Belling Cat explique :

Ces derniers mois, des tensions ont éclaté autour du projet controversé d’extraction d’or dans la montagne Amulsar, dans la région de Vayots Dzor en Arménie.

Les protestations sur le site, qui se trouve à environ trois heures de route de la capitale, Erevan, ne sont pas entièrement nouvelles.

De nombreux habitants sont depuis longtemps opposés à la construction de la mine, craignant qu’elle n’endommage les ressources en eau ainsi que leur santé. Ces derniers mois, ils ont affronté les gardes de sécurité privés de Lydian Armenia, la société à l’origine du projet.

Les habitants craignent également l’impact sur la ville voisine de Jermuk, qui est une destination touristique populaire connue pour ses sources chaudes et son eau minérale.

Alors que les esprits s’échauffaient début juillet, les incidents autour de la mine et les manifestations connexes dans le centre d’Erevan se sont encore intensifiés début août, de nombreux militants étant détenus par la police.

Les affrontements avec la sécurité de la mine ont également donné lieu à une impasse qui n’a été résolue qu’après l’intervention du maire de Jermuk.

Contexte

Lydian a commencé les travaux exploratoires pour le projet aurifère Amulsar en 2006, et après avoir soumis plusieurs évaluations d’impact environnemental et social (ESIA) au précédent gouvernement arménien, qui ont été approuvées, la société a commencé les travaux de construction en 2015, prévoyant de commencer la pleine exploitation en 2018.

Toutefois, des experts indépendants et un groupe de consultants internationaux qui ont examiné le projet ont estimé qu’il pourrait comporter des risques pour la santé et l’environnement s’il était mis en œuvre, et qu’il pourrait avoir un impact dangereux sur la qualité de l’eau en aval, l’agriculture, la faune et la flore.

Dernières protestations

Les dernières protestations ont commencé aux premières heures du 4 août lorsque les gardes de sécurité de Lydian ont déplacé deux maisons mobiles appartenant aux défenseurs d’Amulsar et les ont remplacées par leurs propres remorques. Ils ont également installé une clôture autour des structures nouvellement installées, l’incident ayant été filmé par les médias locaux.

La suite de l’enquête sur Bellingcat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.